(Londres) La compagnie aérienne britannique Virgin Atantic a annoncé jeudi la reprise de ses vols à partir du 20 juillet, après avoir été touchée de plein fouet par la pandémie et décidé de supprimer 3000 emplois.

Agence France-Presse

Virgin Atlantic va reprendre des vols vers Orlando, New York, Los Angeles, Hong Kong et Shanghai, explique la compagnie dans un communiqué.

La compagnie prévoit augmenter progressivement le nombre de ses vols au second semestre puis en 2021, suivant la demande.

L’ensemble des vols de reprise s’effectueront depuis l’aéroport londonien d’Heathrow et s’accompagneront d’une série de mesures sanitaires comme le port de masques pour les passagers.

De leur côté, British Airways entend relancer de nombreux vols en juillet et EasyJet va les reprendre à partir du 15 juin.

Fragilisée par l’arrêt pendant des semaines de son activité, Virgin Atlantic a déjà annoncé la suppression de 3000 emplois.

Son directeur général, Shai Weiss, expliquait avoir pris cette décision pour réduire ses coûts et « préserver notre avenir ».

L’homme d’affaires britannique Richard Branson a lui décidé de vendre pour 500 millions de dollars d’actions de la compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic afin de renflouer ses autres activités frappées par la pandémie, dont Virgin Atlantic dont le Britannique détient 51 % du capital.