(Madrid) La compagnie espagnole Iberia a annoncé jeudi qu’elle reprendrait le 1er juillet une partie de ses vols domestiques et moyens-courrier, à hauteur de 21 % du nombre habituel de liaisons.

Agence France-Presse

Iberia met en vente des billets pour « 21 % de la capacité initialement prévue pour le réseau court et moyen-courrier, qui pourrait augmenter jusqu’à 35 % en fonction de la demande et de l’élimination de restrictions » de voyages dues à la pandémie, indique la compagnie dans un communiqué.

Ces vols, suspendus en mars lors de l’entrée en vigueur du confinement, desserviront 40 destinations en Espagne et en Europe en juillet et 53 % en août.

La compagnie se dit prête à reprendre les vols long-courriers « quand la situation le permettra, avec la levée de la quarantaine et des restrictions appliquées par la majorité des pays à ceux qui volent avec Iberia », précise le texte.

En juin, la compagnie maintiendra comme en mai quelques vols destinés aux personnes « voyageant pour des raisons de force majeure », vers les principales régions espagnoles ainsi que vers Paris et Londres.

Iberia a placé fin mars environ 14 000 employés en chômage partiel, selon la presse espagnole. Il n’a pas été possible de confirmer ce chiffre auprès de la compagnie.

Au sein du groupe IAG, auquel appartient Iberia, British Airways prévoit 12 000 suppressions d’emplois (30 % de ses effectifs).

Le secteur aérien est l’un des plus touchés par la crise en raison de l’arrêt brutal de la quasi-totalité du trafic aérien.