Le transporteur aérien britannique Flybe a cessé jeudi dernier toutes ses activités, incapable de faire face à la baisse marquée des réservations, causée par l’épidémie de coronavirus.

Violaine Ballivy Violaine Ballivy
La Presse

Il faut dire que la situation de l’entreprise était déjà précaire : Flybe avait échappé de peu à la faillite en janvier, sauvée par une subvention d’urgence de l’État.

Flybe employait 2000 personnes et a fait voyager 8 millions de passagers l’an dernier.

— avec l’Agence France-Presse