(Paris) Les groupes franco-néerlandais Air France-KLM, américain Delta Air Lines et britannique Virgin Atlantic vont lancer le 13 février leur « coentreprise élargie » destinée à reprendre la main sur le marché hautement concurrentiel des liaisons transatlantiques, ont annoncé les quatre compagnies lundi dans un communiqué.

Agence France-Presse

Ce partenariat « représente environ 23 % de la capacité transatlantique totale, fret et passagers confondus » et son « chiffre d’affaires annuel combiné est estimé à 13 milliards de dollars », avec « jusqu’à 321 vols transatlantiques par jour » couvrant les 10 principales routes en service direct et une correspondance assurée vers 238 villes en Amérique du Nord, 98 en Europe et 16 au Royaume-Uni, selon le texte.

Cette initiative vise à faire bénéficier aux clients « d’horaires plus pratiques », avec « une expérience de vol fluide et homogène, quelle que soit la compagnie aérienne qu’ils empruntent ».

Les clients de transport de fret auront accès aux plateformes de correspondance dont disposent les quatre compagnies à Amsterdam, Atlanta, Boston, Detroit, Londres-Heathrow, Los Angeles, Minneapolis, New York-JFK, Paris, Seattle et Salt Lake City, précisent les partenaires.

Air France-KLM et Delta sont déjà associés dans une coentreprise transatlantique depuis 2009 tandis que Virgin Atlantic et Delta ont un accord de partenariat concernant les vols reliant le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord depuis 2013.

La concurrence féroce sur le trafic entre l’Europe et les États-Unis a été encore exacerbée avec l’arrivée sur le marché de compagnies à rabais long-courrier aux tarifs très attrayants.

En 2019, 9,4 millions de passagers ont été transportés entre la France et les États-Unis, selon des chiffres de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), en hausse de 6,6 %, faisant de cette liaison la première au niveau international, loin devant le Canada et la Chine (2,8 millions chacun).

La part des compagnies françaises dans le trafic international au départ de la France a été en baisse de 4,4 points en 2019 à 31,2 % alors que les pavillons étrangers ont enregistré en France une croissance de 6,1 %.

En décembre, Air France-KLM avait annoncé qu’il renonçait à prendre une participation de 31 % au sein de Virgin comme il l’avait prévu en 2017 dans le cadre du renforcement d’un partenariat transatlantique entre le groupe franco-néerlandais et Delta et Virgin.

Le groupe avait également annoncé en 2017 une alliance renforcée avec la compagnie China Eastern pour se placer sur le marché asiatique.

Pour sceller ces accords, Air France-KLM avait ouvert son capital à Delta et China Eastern, permettant aux deux compagnies d’en détenir chacune 8,80 %.

Delta détient pour sa part 49 % de Virgin Atlantic dont les 51 % restants sont détenus par Virgin Group, qui appartient au milliardaire britannique Richard Branson.