Le Canada et les Pays-Bas testeront dans les prochains mois un nouveau système d’identification qui permettra aux voyageurs de s’envoler sans passeport, en utilisant plutôt leur téléphone cellulaire.

Violaine Ballivy Violaine Ballivy
La Presse

Le projet pilote sera mis en place en 2019 et 2020 sur les liaisons entre Toronto ou Montréal et Amsterdam, exploitées par Air Canada et KLM, et fera en sorte que chaque voyageur aura le contrôle de l’utilisation de sa propre identité, protégée par la technologie de registre distribué (chaîne de blocs) et la cryptographie.

La participation des voyageurs sera volontaire et gratuite, mais seuls les Canadiens et les Néerlandais âgés de plus de 18 ans seront admissibles.

Développé de concert avec le Forum économique mondial, ce nouveau système d’identification vise à accélérer le passage des contrôles de sécurité dans les aéroports, au moment où l’on prévoit une hausse de 50% du nombre de voyageurs d’ici 2030.