Douze pour cent, c’est la proportion d’Américains qui font les deux tiers des vols aux États-Unis et qui sont, par extension, responsables des deux tiers des émissions de carbone liées au transport aérien.

Publié le 29 oct. 2019
Violaine Ballivy
Violaine Ballivy La Presse

Ces voyageurs fréquents volent en moyenne plus de six fois par an et émettent, en moyenne, trois tonnes de dioxyde de carbone, révèle une enquête menée par le Conseil international sur les transports propres.

Les Américains sont d’ailleurs au premier rang des passagers émettant le plus de CO2 par année, suivis par la Chine et la Grande-Bretagne (comme une proportion importante d’Américains ne voyagent pas du tout, le pays se retrouve donc au 11rang mondial des émissions par habitant).