Il y a les bibliothèques strictement fonctionnelles et celles qui, en prime, sont encore plus belles que bien des musées et des palais. Voici une petite sélection de temples du livre à retenir pour vos prochaines vacances.

Mis à jour le 19 mai 2015
Violaine Ballivy LA PRESSE

FRANCE : Bibliothèque Sainte-Geneviève

Classée monument historique depuis 1992, la bibliothèque Sainte-Geneviève fut la première construite à Paris, en 1851, dans un bâtiment indépendant au lieu d'être l'annexe d'un palais ou d'un musée. Son immense salle de lecture - elle a une capacité de près de 700 places! - est soutenue par une impressionnante structure métallique et très lumineuse, grâce à la présence d'une quarantaine de fenêtres tout en hauteur.

bsg.univ-paris1.fr

JAPON : Musée Shiba Ryotaro

Livrophage? L'auteur japonais Shiba Ryotaro l'était certainement: sa collection de livres personnelle contenait plus de 20 000 titres qu'il a utilisés pour écrire les quelque 500 oeuvres de sa prolifique carrière. Ils sont désormais exposés dans un musée dessiné par l'architecte Tadao Ando, qui les a disposés dans des étagères de chêne s'élevant du plancher au plafond, d'une hauteur pouvant atteindre 11 mètres, et suivant parfois des lignes courbes! Certes, ils sont difficiles d'accès, mais l'architecte a voulu, ainsi, symboliser la complexité de l'esprit de Shiba Ryotaro.

shibazaidan.or.jp

Photo Flickr

Le musée Shiba Ryotaro, au Japon

CHINE : Bibliothèque de Liyuan

Construite avec un budget des plus modestes - moins de 20 0000$CAN -, cette étonnante bibliothèque du nord de Pékin, en Chine, s'est pourtant attiré les «bravos!» dans les cercles d'architecture. Située à flanc de colline, elle s'intègre parfaitement dans la nature avec son revêtement fait de branches d'arbres, un clin d'oeil au matériau utilisé par les villageois pour se réchauffer l'hiver. Des murs vitrés laissent filtrer doucement la lumière dans les salles de lecture, dont l'intérieur est presque entièrement fait de bois. Un lieu en symbiose avec son environnement, qui appelle au recueillement.

Photo Flickr

La bibliothèque de Liyuan, en Chine

ÉTATS-UNIS : Bibliothèque Stephen A. Schwarzma

C'est au terme d'une féroce compétition entre architectes de New York que le projet - certainement un peu fou - d'un jeune cabinet d'ériger le plus vaste édifice en marbre jamais construit au pays fut lancé en plein coeur de la ville. Le budget était rondelet pour l'époque: 9 millions! Mais aujourd'hui encore, on salue la beauté de ce canon du style Beaux-Arts. L'édifice fut rebaptisé en 2008 du nom d'un généreux mécène qui versa 100 millions - l'un des dons les plus élevés jamais effectués à une institution culturelle de la ville - pour lui assurer un bel avenir.

nypl.org

Photo Stephen Weppler

La bibliothèque Stephen A. Schwarzma

ITALIE : Bibliothèque Angelica

Moins spectaculaire que celle du Vatican, la bibliothèque Angelica de Rome mérite une attention particulière non seulement pour son décor splendide, mais aussi parce qu'il s'agit de l'un des plus vieux établissements du genre ouverts au public. Elle fut fondée en 1604 grâce à l'évêque Angelo Rocca, un passionné de lecture (il était chargé de l'imprimerie du Vatican sous le pontificat du pape Sixte V) qui légua sa précieuse collection de livres anciens à la condition sine qua none qu'ils soient accessibles à tout un chacun, peu importe sa classe sociale. Cette ouverture, avant-gardiste à l'époque, a suscité l'intérêt tant du public que des érudits, faisant ainsi affluer les dons au fil des ans. On y trouve maintenant de précieux manuscrits, dont une collection de plus de 450 cartes géographiques, certaines datant du XVIe siècle.

bibliotecaangelica.beniculturali.it

Photo Tuomo Lindfors

La bibliothèque Angelica

SUISSE : Bibliothèque de l'Abbaye de Saint-Gall

L'UNESCO est claire: non seulement la bibliothèque de l'Abbaye de Saint-Gall, en Suisse, est l'une des plus anciennes du globe, mais encore elle possède l'une des plus intéressantes collections de parchemins anciens, dont le seul existant encore à ce jour qui date de l'époque carolingienne. Son intérieur baroque est décrit comme l'un des plus beaux du genre en Europe, richement décoré de fresques au plafond et de boiseries finement travaillées. La majorité des quelque 170 000 titres sont disponibles en location pour tous, mais la consultation des manuscrits et des incunables est réservée aux chercheurs.

stibi.ch

PHOTO FOURNIE PAR WIKIMEDIA COMMONS

La bibliothèque de l'Abbaye de Saint-Gall

ÉTATS-UNIS : Bibliothèque George Peabody

C'est pour remercier les résidants de Baltimore de leur gentillesse et de leur hospitalité que le richissime homme d'affaires George Peabody fit don, en 1857, de quelque 300 000$ pour la construction d'un imposant centre culturel. Accessible gratuitement - tel que le souhaitait son mécène -, la bibliothèque George Peabody compte maintenant plus de 300 000 ouvrages, principalement datés des XVIIIe et XIXe siècles. Dessinée par l'architecte Edmund G. Lind, cette «cathédrale du livre» de style néo-grec s'ouvre sur un vaste atrium bordé de galeries en fer forgé et de colonnes dorées réparties sur cinq étages, surmonté d'un plafond de verre. On y organise même des mariages... mais à grands frais: 8500$US pour la cérémonie et quatre heures de location.

guides.library.jhu.ed

Photo Mathew Petroff

La bibliothèque George Peabody

FRANCE : Bibliothèque nationale de France, édifice de la rue Richelieu

La Bibliothèque nationale de France est répartie dans deux quartiers de Paris depuis la construction, en 1998, du complexe moderne François-Mitterrand. Si ce dernier est certes plus imposant, le pavillon de la rue Richelieu est, sur le plan historique, beaucoup plus intéressant. La création du fonds d'archives remonte au milieu du XVIIe siècle et se voulait d'abord un instrument à la gloire du roi Louis XIV. Les années et le développement de l'imprimerie passèrent et les collections ne cessèrent de gagner en volume, et la bibliothèque subit de nombreux agrandissements, dont plusieurs signés Henri Labrouste, le même qui s'occupa de la bibliothèque Sainte-Geneviève.

bnf.fr

Photo Renan Gicquel

La bibliothèque nationale de France, à Paris

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE : la bibliothèque du monastère Strahov

Décrite comme l'une des plus belles de Bohème, cette bibliothèque est divisée en deux salles distinctes. Celle de la théologie, construite dans les années 1670, est richement ornée de fresques baroques soulignant le rapport des hommes aux livres. La salle de la philosophie a été aménagée à la fin du XVIIIe siècle suivant le style classique, dont les dimensions surprenantes (une longueur de 32 mètres pour une largeur de 10 mètres et une hauteur de 14 mètres) sont soulignées par une fresque vertigineuse, intitulée L'évolution spirituelle de l'humanité, qui symbolise le développement des sciences et de la religion. Les deux salles sont reliées par le «couloir des curiosités» et sa collection naturaliste étonnante.

strahovskyklaster.cz

Photo Flickr

La bibliothèque du monastère Strahov

ALLEMAGNE : Bibliothèque municipale de Stuttgart

Il ne faut pas se fier à son look de presse-papiers géant, pour le moins hermétique: construite en 2011, la bibliothèque de Stuttgart joue au contraire la carte de l'ouverture, avec un vide central cubique de 14 mètres de côté, sans meuble et éclairé par la seule lumière provenant du plafond, que l'architecte (Eun Young Yi) a conçue pour souligner une rupture entre ce lieu et la frénésie du quotidien. La blancheur de son cadre, du plafond au plancher en passant par toutes les étagères, fait ressortir avec d'autant plus d'éclat les couvertures colorées des livres exposés. Autre source d'émerveillement: la bibliothèque, grise le jour, vire au bleu tous les soirs.

stuttgart.de/stadtbibliothek

Photo Flickr

La bibliothèque municipale de Stuttgart, en Allemagne