Les touristes étrangers pourront de nouveau se rendre au Tibet à partir du 5 avril, ont annoncé les médias chinois, après que plusieurs dates anniversaires importantes pour les Tibétains se soient déroulées sans incident notable.

LA PRESSE CANADIENNE

La région avait été fermée aux étrangers au début de l'année alors que les autorités chinoises avaient renforcé la sécurité, inquiètes de possibles troubles. Les provinces à majorité tibétaine, le Qinghai, le Gansu et le Sichuan, dans l'ouest de la Chine, étaient également interdites aux touristes depuis février.

Les visiteurs étrangers pourront se rendre au Tibet dès le début de la semaine prochaine, a précisé dimanche soir Bachug, chef de l'administration du tourisme du gouvernement régional, cité par l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Les touristes étrangers avaient été interdits pour «leur sécurité», a rappelé Bachug. «Le Tibet est sûr et harmonieux désormais».

La Chine exige des voyageurs étrangers une permission spéciale pour se rendre au Tibet, et les écartent des zones tibétaines lors des périodes sensibles pour éviter toute information sur des incidents.

Au cours des dernières semaines, le Tibet avait été mis sous loi martiale pour éviter toute manifestation le 28 mars dernier, jour anniversaire de l'échec du soulèvement tibétain qui conduisit le dalaï lama à l'exil en Inde en 1959.

Les commémorations pacifiques de l'année dernière par des moines à Lhassa, s'étaient transformé en manifestations antichinoises, et avaient entraîné des émeutes dans plusieurs provinces voisines.