• Accueil > 
  • Voyage 
  • > Le taux d'occupation des hôtels en chute libre en Thaïlande 
La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:; App Source:

Le taux d'occupation des hôtels en chute libre en Thaïlande

Agence France-Presse
Bangkok

La Thaïlande subit de plein fouet le contrecoup de la récente crise des aéroports de Bangkok avec une chute du nombre de passagers et du taux d'occupation des chambres dans les hôtels, ont indiqué jeudi des responsables des secteurs concernés.

Les deux aéroports de Bangkok (Suvarnabhumi/international et Don Mueang/intérieur) avaient été fermés entre le 25 novembre et le 3 décembre en raison de manifestations d'opposants royalistes. Le Premier ministre élu Somchai Wongsawat avait été contraint de démissionner.

Le taux d'occupation des chambres dans les hôtels à travers la Thaïlande a chuté depuis de manière drastique et se situe dans une fourchette de 20 à 30 %, a indiqué jeudi le président de l'Association des hôtels thaïlandais (THA).

Alors que la haute saison touristique bat son plein, le taux d'occupation en décembre devrait théoriquement être supérieur à 65 %, mais les difficultés de dizaines de milliers d'étrangers bloqués du fait de l'occupation des aéroports ont sérieusement terni l'image de la Thaïlande.

«En ce moment, des hôtels cinq étoiles à Bangkok signalent un taux d'occupation inférieur à 10 %», a dit à l'AFP le président de la THA, Prakit Chinamourphong.

Les revenus du tourisme représentent environ 6 % du Produit intérieur brut (PIB) en Thaïlande et M. Prakit a déclaré craindre que 100 000 personnes employées dans l'hôtellerie perdent leur emploi l'année prochaine.

M. Prakit a précisé que le taux d'occupation dans les hôtels de l'île touristique de Phuket se situait autour de 50 % et qu'il était de 30 % dans la ville de Chiang Mai.

Le nombre d'arrivées d'étrangers avait commencé à baisser en Thaïlande depuis août/septembre du fait de la crise économique mondiale, mais «la fermeture des aéroports a eu un impact direct sur la confiance des touristes», a estimé M. Prakit, ajoutant qu'il faudra au moins six mois pour rétablir cette confiance.

L'autorité chargée des aéroports de Thaïlande (AOT) a confirmé jeudi que le nombre de passagers à Suvarnabhumi avait chuté de 44,36 % sur une base quotidienne depuis la reprise d'une activité normale le 5 décembre.

En moyenne, 55 737 passagers ont utilisé quotidiennement l'aéroport international depuis la reprise du trafic aérien, par comparaison aux 100 000 d'avant la crise, a indiqué l'AOT.

Le nombre de vols a baissé de 29,91 % (496 par jour, contre 714 avant les manifestations), a dit cette autorité, précisant que le fret avait également été affecté (2395 tonnes par jour contre 3365 avant la crise).

Signe de la morosité ambiante, la Banque centrale de Thaïlande et la Bourse de Bangkok ont décrété qu'en plus du 1er janvier, le 2 serait également un jour férié, afin de stimuler la consommation intérieure et le tourisme local.

Le ministre sortant des Finances, Suchart Thada-Thamrongvech, a estimé que le taux de croissance en Thaïlande n'excéderait certainement pas 2 % en 2009 en raison de l'effet combiné de la crise économique mondiale et des problèmes politiques intérieurs.

En 2007, le taux de croissance s'était établi à 4,8 % et, cette année, il devrait tourner autour de 4 %.

Le Parlement de Bangkok a été convoqué en session extraordinaire lundi prochain pour élire un nouveau Premier ministre et le leader de l'opposition, Abhisit Vejjajiva, fait figure de favori après la dissolution du parti au pouvoir.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer