Les pharmacies CVS ne veulent plus de photos retouchées

CVS a annoncé sur son site web ne... (CAPTURE D'ÉCRAN)

Agrandir

CVS a annoncé sur son site web ne plus vouloir plus faire de promotion dans ses magasins avec des images de mannequins aux rides estompées ou aux cuisses affinées par ordinateur, et veut imposer un avertissement sur les photos retouchées.

CAPTURE D'ÉCRAN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La plus grande chaîne américaine de pharmacies, CVS, ne veut plus faire de promotion dans ses magasins avec des images de mannequins aux rides estompées ou aux cuisses affinées par ordinateur, et veut imposer un avertissement sur les photos retouchées.

L'entreprise ambitionne de créer de «nouveaux standards» concernant les publicités utilisées dans ses rayons en reléguant au placard toutes les photographies corrigeant les formes d'un corps, la couleur de la peau ou les rides d'un visage, selon un communiqué diffusé lundi.

La société, qui possède au total 9700 pharmacies, va d'une part créer un label à apposer sur les images non altérées dès cette année.

Elle souhaite par ailleurs obliger d'ici fin 2020 les fabricants de cosmétiques à mentionner si une photographie promotionnelle utilisée dans ses rayons est modifiée.

«En tant que femme, mère et dirigeante de magasins dont les clients sont principalement des clientes, je me rends compte qu'il nous incombe de réfléchir aux messages que nous leur envoyons chaque jour», a justifié Helena Foulkes, en charge de la chaîne de pharmacies au sein du groupe CVS Health.

«Le rapport entre la propagation d'images de corps non réalistes et les effets négatifs sur la santé, en particulier chez les jeunes filles et les jeunes femmes, a été établi», a-t-elle souligné.

Le groupe a déjà contacté plusieurs distributeurs, et «nombre d'entre eux sont déjà en cours de réflexion» sur ce sujet, a assuré Mme Foulkes.

Cette initiative de l'entreprise américaine s'inscrit dans un mouvement plus vaste visant à lutter contre la mise en avant d'un type de beauté standard.

En France, par exemple, un décret oblige déjà à mentionner «photographie retouchée» sur les images de mannequins dont la silhouette a été modifiée par un logiciel informatique, dans des publicités, dans la presse ou sur internet.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer