Le Mile-Ex est un quartier de Montréal lové entre le Mile End et Parc-Extension.

Alain Décarie LA PRESSE

Dans ce quartier délaissé au début des années 2000, mi-industriel, mi-résidentiel, une bande de nouveaux résidants aux intérêts multiples et variés se sont installés dans des lieux improbables et abandonnés auxquels ils ont redonné vie, et dont ils ont pris les commandes.

Caractérisés par des attitudes, des coiffures, un certain mode de vie, les gens de ce quartier portent l'étiquette de hipster, à tort ou à raison. Ils ne sont pas homogènes ou monolithiques et n'essayez surtout pas de les définir avec des généralités. Au coeur du mode de vie du microcosme du Mile-Ex: un voisinage à dimension humaine.

Les petits studios d'artisans foisonnent, et le concept de l'achat local n'a probablement jamais connu terre plus fertile. «Il est non seulement intéressant de savoir d'où vient le bien que vous achetez, mais aussi de connaître la personne qui l'a fabriqué», explique Shana Flodstrom.

Bien au-delà d'une mode et de ses codes, il y a à Montréal comme un peu partout dans le monde ce mouvement de gens qui ont décidé de prendre et d'occuper leur espace. Et ils ne voudraient être nulle part ailleurs.