• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Société 
  • > Les femmes de l'armée américaine vont peut-être pouvoir se recoiffer 
Source ID:; App Source:

Les femmes de l'armée américaine vont peut-être pouvoir se recoiffer

Au cours des trois prochains mois, chaque branche... (PHOTO ARCHIVES AP /US Army)

Agrandir

Au cours des trois prochains mois, chaque branche de l'armée reverra spécifiquement les régulations concernant les coupes de cheveux et coiffures portées par les femmes noires pour «s'assurer que les règles sont justes et respectueuses de la diversité de notre armée», ont fait valoir le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

PHOTO ARCHIVES AP /US Army

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le chef du Pentagone Chuck Hagel a ordonné de passer en revue le type de coupes de cheveux autorisées dans l'armée américaine après des plaintes de femmes noires s'estimant discriminées.

Dans une lettre à des élus consultée mercredi par l'AFP, le secrétaire à la Défense assure que «les règlements relatifs à la coiffure et l'apparence n'ont pas été conçus pour dénigrer quiconque», mais il ordonne aux différentes branches de l'armée de revoir leur code sur les types de coiffures autorisées.

Tout a commencé avec de nouvelles régulations imposées fin mars par l'armée de Terre qui proscrivent nombre de coupes de cheveux, comme les carrés trop plongeants, les raies dans les cheveux qui ne sont pas droites ou encore les chignons sur le côté.

Mais ces règles interdisent également les tresses et les nattes africaines. Une membre de La Garde nationale de Géorgie (sud-est), Jasmine Jacobs, a lancé une pétition qui a rapidement rassemblé 17 500 signatures pour dénoncer ce qu'elle perçoit comme une discrimination.

Seize élues noires de la chambre des Représentants ont ensuite attiré l'attention du chef du Pentagone sur ce sujet sensible.

«Si nous comprenons que l'intention (...) est d'assurer l'uniformité au sein de notre armée, ce règlement est perçu comme discriminatoire et cible des femmes de couleur sans considération» pour leur type de cheveux, affirment les élues.

Elles dénoncent notamment comme «offensant» dans ce règlement «l'usage de mots comme ''hirsute'' ou ''emmêlé'' en faisant référence aux coupes de cheveux traditionnelles portées par les femmes de couleur».

Au cours des trois prochains mois, chaque branche de l'armée reverra spécifiquement les régulations concernant les coupes de cheveux et coiffures portées par les femmes noires pour «s'assurer que les règles sont justes et respectueuses de la diversité de notre armée», ont fait valoir le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer