Ce n'était sûrement pas l'accueil que la célèbre poupée Barbie espérait au lancement de sa tournée européenne.

ASSOCIATED PRESS

Des manifestantes féministes ont brûlé une poupée sur une croix et des militants de gauche ont crié «à bas le rose», jeudi à Berlin, lors de l'ouverture d'une maison Barbie de grandeur nature.

Les manifestants étaient de loin plus nombreux que les fans venus admirer la maison fictive de la poupée de la compagnie américaine Mattel.

Des gardiens de sécurité ont expulsé les manifestants du site, situé derrière des tours d'habitation de style socialiste, des rails de chemins de fer et un centre commercial près de la place Alexanderplatz.

La «Barbie Dreamhouse» est la deuxième maison de ce type, une attraction similaire ayant récemment ouvert en Floride.

La maison sera dans la capitale allemande jusqu'en août, après quoi elle partira en tournée européenne.