Pour chaque question, sur une échelle de 1 à 5, indiquez si vous avez très rarement ce comportement (1) ou si vous l'avez presque toujours (5).

Publié le 18 mars 2011
Mathieu Perreault CYBERPRESSE

A - Quand je connais un échec dans un domaine qui m'est important, je suis complètement habité par un sentiment d'être inadéquat.

B - J'essaie d'être compréhensif et patient envers les aspects de ma personnalité que je n'aime pas.

C - Quand un moment difficile me frappe, j'essaie d'avoir un point de vue équilibré sur la situation.

D - Quand je suis déprimé, j'ai l'impression que la plupart des gens sont plus heureux que moi.

E - J'essaie de voir mes faiblesses et mes défauts comme un exemple de la condition humaine.

F - Quand je traverse une période difficile, je m'octroie la tendresse et les soins dont j'ai besoin.

G - Quand quelque chose me dérange, j'essaie de contrôler mes émotions.

H - Quand je connais un échec dans un domaine qui m'est important, je me sens seul dans mon échec.

I - Quand je suis déprimé, j'ai tendance à être obsédé par ce qui va mal.

J - Quand je me sens inadéquat, j'essaie de me rappeler que beaucoup de gens ont aussi le sentiment d'être inadéquat.

K - Je juge sévèrement mes propres défauts et faiblesses.

L - Je suis intolérant envers les aspects de ma personnalité que je n'aime pas et ils me rendent impatients.

Interprétation des résultats

Additionnez les chiffres des réponses B, C, E, F, G et J. Pour les autres questions, inversez les chiffres (1 donne un score de 5); par exemple, pour la question L, si vous avez répondu 1, additionnez 5 à votre total.

Ensuite, divisez le total par 12.

Si votre total est:

1 à 2,5 : Vous avez peu de compassion envers vous-même.

2,5 à 3,5 : Vous avez une compassion modérée envers vous-même.

3,5 à 5 : Vous avez une très haute compassion envers vous-même.