Qu'on se le dise: notre page Facebook ne nous appartient pas. Une entreprise de vêtements d'allaitement, Momzelle, fondée par deux Québécois, vient de l'apprendre crûment, à ses dépens.

Silvia Galipeau CYBERPRESSE

En effet, du jour au lendemain, la page Facebook de l'entreprise, basée à Toronto, a littéralement disparue. Ses 1600 fans? Rayés de la carte. Les nouvelles liées à l'allaitement, les phrases inspirantes, et surtout les photos de mères allaitantes, toutes disparues, quelque part dans les limbes.

Seul un courriel envoyé à son administratrice lundi explique froidement que la page a été supprimée «soit pour propos haineux, menaçants, ou pour obscénités.»

«Les deux premières possibilités écartées, j'en ai déduit que notre page avait été effacée pour obscénité. Je me suis empressée d'écrire à Facebook pour leur signaler leur erreur. Une photo d'une mère qui allaite, de surcroît avec un de nos vêtements conçu spécialement pour rendre l'allaitement discret, n'est certainement pas obscène. Je n'ai reçu aucune réponse de la part de l'administration de Facebook», commente Christine Poirier, la cofondatrice de Momzelle.

>>>Lire la suite sur La mère blogue