Les petits Berlinois sont les premiers enfants allemands autorisés à faire du bruit, avec l'entrée en vigueur mercredi d'une loi «tolérant» leurs nuisances sonores au nom de leur «épanouissement».

Mis à jour le 17 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Après plusieurs plaintes de voisinage à l'encontre de jardins d'enfants et de centres de loisirs, la ville-Etat de Berlin a amendé la loi concernant les nuisances sur l'environnement causées par le comportement de personnes ou d'entreprises.

Concrètement, le paragraphe 6 du texte stipule désormais que «les bruits gênants causés par les enfants sont, en tant qu'expression d'un épanouissement naturel, et maintien des possibilités de développement de l'enfant, fondamentalement et socialement adéquats et tolérables».

L'amendement va surtout profiter aux jardins d'enfants et aux centres de loisirs qui avaient été confrontés à des plaintes de voisinage et à des fermetures à cause des nuisances sonores des petites têtes blondes.

L'organisation de protection de l'enfance a salué la modification de la législation: «nous vivons dans une ville et les enfants doivent avoir le droit de jouer et de faire du bruit».

Jusqu'à présent, seuls les cloches d'église, les sirènes des pompiers, les services de déneigement ou les tracteurs agricoles bénéficiaient d'une certaine clémence, en échappant à la répression du tapage nocturne ou du non-respect du silence dominical.