Montréal sera une ville lascive ce week-end. En complément au Bal érotique, qui allumera le Théâtre TELUS cette nuit, le Festival d'art érotique de Montréal fera la fête à la sensualité, à l'érotisme et à la beauté déployés dans les arts visuels et d'autres disciplines.

Publié le 20 août 2010
Sylvie St-Jacques LA PRESSE

«La distinction entre la pornographie et l'érotisme, c'est que la porno s'intéresse au sujet alors que l'érotisme est surtout concerné par la présentation», évoque Jacques Rivest, directeur du Conseil des artistes québécois, organisme qui a créé ce festival en 2008.

Environ 45 artistes visuels, cinéastes et vidéastes et plus d'une centaine d'artistes de performance, de créateurs de mode et de musiciens composeront la programmation de ce festival qui investira plusieurs lieux montréalais. Le coup d'envoi du Festival érotique de Montréal aura lieu au Joy Toy et sera marqué par une conférence de la Dre Amy Cooper, sexologue et auteure de l'ouvrage Everything Orgasm Book.

Quant au Bal érotique, Jacques Rivest estime à 12 000 les disciples d'Éros qui y communieront. «Ce sera une belle occasion d'assister à des performances, de la danse, des tableaux intéressants. Les spectateurs deviendront des acteurs», prédit-il.

Montréalais, à vos dessous!

Pour plus d'information sur les activités du Festival d'art érotique de Montréal (du 20 août au 5 septembre), consultez le site www.conseildesarts.org