Un guide pour bien manger en attendant bébé

«Au quotidien, on veut que la femme enceinte... (Photo Olivier PontBriand, La Presse)

Agrandir

«Au quotidien, on veut que la femme enceinte vive bien sa grossesse, dit Stéphanie Côté, nutritionniste et auteure de Grossesse, 21 jours de menu. Ce que les femmes enceintes nous disent, c'est qu'elles veulent des collations et des aliments pour avoir de l'énergie.»

Photo Olivier PontBriand, La Presse

Marie Allard
La Presse

Se nourrir adéquatement pendant la grossesse, quand la nausée, le reflux ou un appétit gargantuesque taraudent la future maman, ce n'est pas toujours évident. Dans Grossesse, 21 jours de menu, la nutritionniste Stéphanie Côté donne des conseils, des informations et 50 recettes pour maximiser l'alimentation de la femme enceinte ou allaitante. La Presse a joint la mère de deux enfants pour parler de ce livre complet et appétissant.

Vous écrivez que «fabriquer» un foetus nécessite au moins 50 éléments nutritifs, que seule la mère peut fournir. Pourtant, les besoins énergétiques de la femme enceinte augmentent peu (un maximum de 100 calories par jour pendant le premier trimestre, puis de 340 à 450 calories lors des deux derniers trimestres)?

C'est une question de qualité plus que de quantité. Il faut surtout «recalibrer» les compteurs. C'est vrai qu'il faut manger un peu plus, mais pas beaucoup plus.

Plus d'une femme sur quatre conserve 4,5 kg ou plus par rapport à son poids prégrossesse, un an après avoir accouché. C'est un souci?

Il y a des femmes qui se disent: «Je peux manger n'importe quoi, de toute façon, je suis enceinte, ça s'en va à mon bébé.» Ce n'est pas la réalité. Il y a beaucoup de femmes qui se retrouvent après une, deux ou trois grossesses avec un surplus de poids qu'elles trouvent indésirable. De l'autre côté, il y a des femmes qui sont très préoccupées par le poids qu'elles prennent enceintes, sans aller nécessairement jusqu'à la «mommyrexie». Il faut trouver l'équilibre.

Bien manger permet au bébé de bien se développer. Y a-t-il aussi des avantages pour la mère?

Oui. Le bébé va aller chercher ce dont il a besoin. Si on ne le lui fournit pas via l'alimentation, il va aller le chercher dans les réserves de la mère. C'est aussi simple que ça. Donc, si on ne mange pas assez de calcium, c'est notre densité osseuse qui va écoper. L'alimentation de la femme enceinte permet de faire d'une pierre, deux coups.

Est-ce suffisant, de manger varié?

Manger varié permet de combler la plupart des besoins. Il ne faut pas s'en faire : c'est faisable de tout donner à son bébé, en mangeant bien. Il y a toutefois l'acide folique et la vitamine D qu'il faut prendre en suppléments. Généralement, les multivitamines et minéraux pour femmes enceintes en contiennent.

Grossesse, 21 jours de menus, de Stéphanie Côté... (Photo fournie par Modus Vivendi) - image 2.0

Agrandir

Grossesse, 21 jours de menus, de Stéphanie Côté

Photo fournie par Modus Vivendi

Les femmes enceintes savent qu'elles doivent éviter les sushis et le tartare. Vous conseillez également de ne pas boire de kombucha?

C'est parce qu'on connaît mal le kombucha. On a peu de recul. Son contenu en microorganismes, on ne sait pas s'il est adéquat pour la femme enceinte. C'est le principe de précaution qui prévaut.

Une future mère qui a bu du kombucha doit-elle s'en faire?

Non. On ne va pas jusque-là, bien sûr ! On connaît aussi des femmes qui ont mangé des sushis avant de savoir qu'elles étaient enceintes. Il n'y a pas de directives dans le livre. On indique ce qui est reconnu comme sécuritaire et ce qui est à risque. Après, la décision est entre les mains de la maman. On fait confiance aux femmes.

Vous proposez 50 recettes pour le petit-déjeuner, les repas, les collations, même des mocktails. Évidemment, ces recettes ne sont pas contre-indiquées pour l'entourage de la femme enceinte?

Non. Je suis allée chercher plein de nutriments-clés pour la femme enceinte, mais les recettes feront le bonheur de toute la famille. Ce sont des repas pour tout le monde, où la femme enceinte ne sera jamais à l'écart. Mon approche, ce n'est pas de se dire: «C'est dur d'être enceinte, je ne peux pas manger tel ou tel aliment.» C'est plutôt: «Wow, voici un livre complet de recettes qu'on peut manger enceinte. La vie est belle.»




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer