Source ID:; App Source:

Une alimentation riche en sucre ouvrirait la porte au cancer du sein

Un régime riche en aliments et en boissons sucrés est associé à une plus grande... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

La Presse Canadienne

Un régime riche en aliments et en boissons sucrés est associé à une plus grande densité mammaire, démontre une nouvelle étude financée en partie par la Société canadienne du cancer.

Or, une densité plus élevée du tissu mammaire est un facteur de risque bien connu de cancer du sein. Des recherches ont démontré que les femmes dont 75 % ou plus des tissus mammaires sont denses ont quatre à six fois plus de risque d'avoir un cancer du sein que les femmes dont les tissus mammaires sont peu ou pas denses.

Cette étude a été menée auprès de 776 femmes non ménopausées et 779 femmes ménopausées. Elle a montré que les femmes ménopausées qui mangent beaucoup d'aliments sucrés et les femmes non ménopausées qui boivent beaucoup de boissons sucrées avaient une densité mammaire plus élevée.

C'est la première fois qu'est étudié le lien précis entre régimes riches en aliments et boissons sucrés, densité mammaire et statut ménopausique.

La densité mammaire des participantes était mesurée par mammographie. Les femmes des deux groupes ont répondu à un questionnaire sur la fréquence de leur consommation d'aliments sucrés, de boissons sucrées et de cuillerées de sucre qu'elles ajoutent aux aliments et boissons.

Les réponses ont révélé un lien entre la consommation de boissons sucrées et la densité mammaire chez les femmes non ménopausées. Les chercheurs ont observé une association semblable pour la densité mammaire des femmes ménopausées qui consommaient des aliments sucrés. Les femmes qui boivent plus de trois portions de boissons sucrées par semaine ont une densité mammaire supérieure de 3 pour cent, comparativement aux femmes qui n'en boivent pas.

Les seins denses contiennent davantage de tissus conjonctif, glandulaire et galactophore (qui conduisent le lait jusqu'au mamelon) que de tissu graisseux. La recherche laisse à penser que la consommation de produits sucrés pourrait favoriser la croissance cellulaire dans les tissus mammaires et, par conséquent, accroître la densité mammaire.

«Nous savons que la consommation mondiale de sucre est en hausse; les conclusions de cette étude montrent l'effet de ce type d'alimentation sur la densité mammaire, l'un des plus importants prédicateurs du risque de cancer du sein», a expliqué par voie de communiqué la docteure Caroline Diorio, l'auteure principale de l'étude et professeure au département de médecine sociale et préventive à l'Université Laval. Il nous faudra poursuivre les recherches pour mieux comprendre les conséquences d'un régime alimentaire riche en sucre sur la santé.»

L'étude a été publiée dans la revue à libre accès BMC Public Health.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer