Une équipe de chercheurs de l'Université de Washington a découvert qu'il était possible d'augmenter notre espérance de vie en consommant moins de calories chaque jour.

CYBERPRESSE

Menée par le professeur Luigi Fontana de la faculté de médecine, l'étude a démontré qu'en réduisant l'apport calorique de rongeurs de 10 à 50%, il était possible non seulement d'augmenter leur espérance de vie, mais également de les maintenir en bonne santé.En effet, les restrictions alimentaires imposées aux rongeurs ont eu un impact important sur les voies moléculaires liées au processus de vieillissement.

«Environ 30% des rongeurs soumis à une restriction calorique sont décédés à un âge avancé, sans développer de maladies normalement liées à l'âge, alors que la grande majorité (94%) des animaux suivant un régime alimentaire normal, ont développé des maladies cardiovasculaires ou encore des cancers», explique Luigi Fontana dans la revue Science.

Pour 30% à 50% des rongeurs qui ont été soumis à une restriction alimentaire, l'espérance de vie en bonne santé était similaire à la durée de vie.

L'auteur de l'étude craint que notre mode de vie actuel contribue à faire diminuer notre espérance de vie et souhaite faire comprendre aux gens que des milliers de maladies liées à une mauvaise alimentation pourraient facilement être évitées et contrôlées, notamment le diabète de type 2.

Source : Revue Science, Université de Washington