L'épidémie d'obésité moderne n'est pas due à l'inactivité ou aux excès de table. Le coupable principal est la transformation industrielle de la nourriture pour la rendre plus facile à digérer.

Mathieu Perreault LA PRESSE

Telle est la thèse présentée par Richard Wrangham, un primatologue de l'Université Harvard qui se spécialise dans l'alimentation de la préhistoire, dans son livre Catching Fire: How Cooking Made Us Human.

La cuisson a permis de mieux alimenter le cerveau humain en augmentant la quantité de nourriture pouvant être transformée en énergie, selon les calculs de M. Wrangham. Par conséquent, une personne qui mange de la viande ou des légumes crus emmagasine moins de calories.

De même, la transformation de la nourriture - le steak haché ou les purées - facilite l'absorption de calories.

Sa recette est donc simple: pour perdre du poids, mieux vaut manger cru, ou à tout le moins éviter la transformation des produits - manger un steak avec du brocoli plutôt que du steak haché avec un potage au brocoli.