Source ID:; App Source:

Week-end de gars à Montebello

Excursion en VTT à Montebello.... (Photo: Simon Diotte, collaboration spéciale)

Agrandir

Excursion en VTT à Montebello.

Photo: Simon Diotte, collaboration spéciale

Simon Diotte
La Presse

Depuis des mois, on en rêvait. Un week-end exclusivement masculin, sans nos femmes et nos bébés. Deux jours à relaxer, à lire tranquillement les journaux et à se défouler en pratiquant des activités viriles, telles que du VTT, du tir au pigeon d'argile et de la conduite en véhicule hors route.

À la mi-novembre, notre rêve se concrétise enfin. Christian, Yves, Pierre-André, Marc-André, Jean Philippe et moi-même quittons tout pour vivre un week-end de gars en Outaouais. Le Château Montebello accueille normalement des amoureux, des familles et même des hommes d'État, mais cette fois-ci, l'établissement en bois rond reçoit six trentenaires en quête d'activités viriles! Méchant contraste.

Pour tous les membres de notre confrérie, il s'agit de notre premier week-end «mancation» à vie. Ce néologisme anglais combinant les mots «man» et «vacation» désigne la nouvelle façon de voyager entre hommes. Exit la partie de pêche (de toute façon, en novembre, les poissons auraient gelé!), l'homme moderne - qu'il soit rose, métrosexuel ou übersexuel, qu'importe - ne crache pas sur le confort, la bonne bouffe et les massages dans un spa. Cependant, il lui faut sa dose d'adrénaline. À Montebello, on a trouvé le mélange parfait entre activités masculines et détentes extrêmes.

Pendant 48 heures, on est retournés à l'époque de nos 20 ans, quand on n'avait aucune responsabilité. Pas d'enfants, pas de cellulaire, pas de travaux à remettre, pas de copines.

Pour devenir un pro du hors route, rien... (Photo: Simon Diottte, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Pour devenir un pro du hors route, rien de mieux que de suivre un cours à l'école de conduite Land Rover Experience.

Photo: Simon Diottte, collaboration spéciale

À la différence qu'aujourd'hui, on dispose d'un portefeuille qui ferait l'envie d'un étudiant, ce qui nous a permis de nous payer de petites gâteries, comme le fameux brunch gastronomique du château. Fini l'époque où les gars se contentaient de bière tablette et de chiens chauds!

Pour vivre à fond notre week-end 100% masculin, plusieurs activités étaient au programme, à commencer par la tournée des bars de Montebello. En fait, tournée est un bien grand mot, car il n'y a qu'un bar dans le village de Louis-Joseph Papineau, le Central. Décor minimum, machines de vidéo-poker et grosses bières en spécial, c'est le bar typique de région. On a tellement adoré qu'on y est retournés deux fois. C'est tout dire.

Les matins, quel bonheur! Pas de bébés qui nous réveillent à 6h du mat! Pendant que certains en ont profité pour se défouler au squash, d'autres ont siroté un café au lait dans le hall majestueux du château, devant le foyer en pierre haut de trois étages. Ô miracle! on est arrivés à lire notre journal sans se faire déranger.

De beaux pieds masculins après traitement!... (Photo: Simon Diottte, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

De beaux pieds masculins après traitement!

Photo: Simon Diottte, collaboration spéciale

Après la détente matinale, nos après-midi étaient super chargés. Samedi: excursion de deux heures en VTT, suivie d'une initiation au curling et puis d'un match du Canadien sur écran géant en soirée. Dimanche: séance de tir au pigeon d'argile en matinée, puis cours de conduite hors route à l'école Land Rover Experience.

Entre les deux, ne reculant devant rien, trois braves hommes ont visité le spa pour recevoir un traitement des pieds: bain de pieds, exfoliation, crémage, ponçage des ongles, on a testé ce traitement esthétique qui plaît tant aux dames.

Même si mon ami Christian se dit prêt à le refaire avec sa copine, Yves et moi-même, on ne répétera pas l'expérience de sitôt. Se faire enlever des fragments de peau morte, très peu pour nous.

Notre coup de coeur du week-end: le tir au pigeon d'argile, une activité traditionnelle offerte depuis l'ouverture du Château Montebello dans les années 1930. Rien de mieux pour assumer sa virilité que de tirer à coup de 12 sur des assiettes d'argile à la volée, comme les gentlemen de jadis. Neuf stands de pratique, situés sur le territoire du Fairmont Kenauk, une forêt privée appartenant à l'hôtel, mettent à l'épreuve les habiletés de chasseurs. Un vrai parcours à obstacle. Excitant!

Le tir au pigeon d'argile a été sans... (Photo: Simon Diotte, collaboration spéciale) - image 4.0

Agrandir

Le tir au pigeon d'argile a été sans contredit l'activité favorite de notre week-end 100% gars.

Photo: Simon Diotte, collaboration spéciale

Bilan de notre week-end 100% gars: les bébés ont peu fait l'objet de nos conversations, mais c'était surtout pour tenter de les oublier, car en fin de compte, on s'ennuyait beaucoup d'eux. Quant à nos blondes, qui nous enviaient de profiter du luxe du château, elles ont aussi été rayées de nos discussions. Une petite pause, ça fait du bien!

À notre retour, on a subi inévitablement le bombardement de questions de nos douces moitiés. Malheureusement pour elles, on a conclu un pacte: ce qui se passe à Montebello reste à Montebello!

Heureusement, d'ailleurs...




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer