«L'amour à long terme améliore le système immunitaire, diminue les risques de crise cardiaque et augmente l'espérance de vie. On est moins stressé, ça a un impact certain sur la santé», indique Ariel Fenster, professeur de chimie à l'Université McGill, qui donne un cours sur «la chimie de l'amour». Une question de chimie, semble-t-il, mais aussi d'habitudes de vie.

Sophie Allard LA PRESSE

Chez les femmes avant la ménopause, les câlins plus nombreux sont associés à une baisse de la tension artérielle et du rythme cardiaque, révèle une étude de l'Université de la Caroline-du-Nord publiée en 2005. L'ocytocine en cause? Peut-être. Selon des chercheurs de Philadelphie, les phéromones sécrétées par les hommes réduisent aussi la tension et favorisent la relaxation chez les femmes.

Après avoir tenu la main de leur partenaire pendant 10 minutes et fait un câlin, les personnes en couple présentent une tension artérielle moins élevée quand elles prennent la parole en public. Les hommes autant que les femmes. «Le fait d'être proche de quelqu'un, de son corps, est rassurant en particulier au moment d'une épreuve, indique Rose-Marie Charest, présidente de l'Ordre des psychologues du Québec. La relation amoureuse harmonieuse contribue à améliorer l'estime de soi et l'équilibre. On est moins tendus. Ça améliore assurément la santé mentale.»

Chez les femmes mariées et stressées, les structures du cerveau liées à l'état d'alerte sont apaisées lorsqu'elles tiennent la main de leur mari ou d'un étranger, ont remarqué des chercheurs de l'Université de Virginie en 2006. «Seule la main du mari a un effet sur la région du cerveau responsable de la gestion des émotions. Pour les couples heureux, être main dans la main aurait un effet antalgique», lit-on dans le magazine Ça m'intéresse d'août 2008, qui cite l'étude.

Les personnes mariées et heureuses auraient une tension artérielle moins élevée que les célibataires, même bien entourés, révèle par ailleurs une étude publiée en avril 2008 dans Annals of Behavioral Medicine. Pendant 24 heures, des chercheurs en psychologie de l'Université Brigham Young ont mesuré 72 fois la tension artérielle de 204 personnes mariées et 99 célibataires pendant 24 heures. À noter: mieux vaut être bien accompagné, car la tension artérielle des gens malheureux en mariage est encore plus haute que celle des célibataires!

Plus heureux et plus vieux

Le mariage, plus que l'union libre, aurait un effet antidépresseur. C'est ce qu'indique une étude française de 2006. «Le risque d'un célibataire de vivre un épisode dépressif est entre 1,5 et 2,4 fois plus élevé que pour une personne mariée. Pour une personne en couple, ce risque est 1,2 à 1,8 fois plus important que pour une personne mariée», écrivent les chercheurs. Le taux de suicide est plus élevé chez les célibataires.

«Le sentiment d'isolement contribue à l'anxiété, à la tristesse, et même à la dépression. À l'inverse, le fait d'être en relation vous sort de l'isolement et diminue l'anxiété, dit la psychologue Rose-Marie Charest. Si quelqu'un vous aime, ça vous donne probablement une image plus positive de vous-même, ça vous pousse à vous accomplir et vous rend heureux.»

Plus heureux, moins stressés et armés d'un coeur en forme, les amoureux vivraient plus vieux. «Entre 40 ans et 50 ans, le taux de mortalité des célibataires est deux à trois fois plus élevé. L'écart se réduit ensuite au fur et à mesure de l'avancée en âge», écrivent des chercheurs de l'Institut national de la statistique et des études économiques en France (2007).

«Quand on est en couple, on s'occupe l'un de l'autre, on surveille mutuellement sa santé. On adopte souvent des habitudes de vie plus saines que les célibataires», fait remarquer Rose-Marie Charest.