Des tisanes dans l'air du temps

Une infusion de Tulsi d'hiver biologique, offerte par... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Une infusion de Tulsi d'hiver biologique, offerte par Camellia Sinensis.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Elle existe depuis des temps immémoriaux, mais est souvent associée aux remèdes de grand-mère et aux infusions en sachet un peu fades. Une réalité qui est en train de changer, alors que la tisane sort de l'ombre et s'émancipe.

Toutes catégories confondues, les infusions gagnent en popularité depuis une dizaine d'années. Après le thé, qui a connu un essor phénoménal, la tisane semble profiter du même engouement. Les consommateurs s'intéressent de plus en plus à la provenance, au goût et aux vertus des plantes dégustées en infusion.

«Les tisanes sont vraiment un secteur en croissance, pour différentes raisons. On peut penser que les buveurs de thé, qui aiment explorer, commencent à découvrir et essayer différents types de tisanes, au-delà de la camomille et de la menthe», avance Louise Roberge, présidente de l'Association du thé et des tisanes du Canada (ATTC).

Il semble y avoir un réel engouement pour cette boisson sans caféine infusée de plantes, de fleurs et parfois d'épices. Une étude commandée par l'ATTC (qui a d'ailleurs ajouté «tisanes» à son nom officiel l'an dernier) démontre que de plus en plus de Canadiens boivent de la tisane, que ce soit pour son effet relaxant, pour favoriser le sommeil ou pour combattre un petit rhume.

La tendance est aux infusions naturelles, simples et... (Photo fournie par Trans-Herbe) - image 2.0

Agrandir

La tendance est aux infusions naturelles, simples et sans fla-fla, comme cette nouvelle tisane curcuma-cannelle par Four O'Clock.

Photo fournie par Trans-Herbe

«Ce regain d'intérêt pour la tisane s'inscrit dans cette grande tendance de retour vers l'authenticité, l'essentiel, très présente en alimentation, croit Christian Sauvé, directeur innovation pour Trans-Herbe, qui détient les marques La Cour Tisane et Four O'Clock. Les gens sont sensibles au côté éthique, à la provenance des ingrédients. De la même façon, on s'éloigne des tisanes fruitées pour aller vers les goûts "vrais": l'épice, la plante, la fleur.»

Ainsi, Four O'Clock propose plusieurs sortes de tisanes certifiées biologiques et équitables qui tendent vers une certaine simplicité. Une de leurs nouveautés ne compte que trois ingrédients: curcuma, cannelle et poivre. «C'est une des recettes les plus simples qu'on n'a jamais fait! C'est sans fla-fla; les gens ne veulent pas de show de boucane dans leur tasse», explique M. Sauvé

Au-delà du sachet

Qui pense tisane pense bien sûr petits sachets en poudre. Mais, un peu à l'image du thé, on voit apparaître un nombre grandissant de feuilles et fleurs entières à infuser en tisane. Des mélanges visuellement fort jolis, souvent issus de cultures locales et même de cueillette sauvage, comme ceux que propose depuis quelques années la maison de thé Camellia Sinensis.

«On vit dans un milieu stimulant, disons-le! Cet attrait pour les tisanes vient de la volonté de proposer une solution de rechange sans caféine pour le soir. On veut offrir un parcours gustatif, au-delà de la mono-herbe, qui explore avec les différentes plantes et les fleurs, avec en complément une certaine visée santé», explique Hugo Americi, copropriétaire.

Four O'Clock Herboriste propose des tisanes aux différentes... (Photo fournie par Trans-Herbe) - image 3.0

Agrandir

Four O'Clock Herboriste propose des tisanes aux différentes propriétés, vendues au rayon des produits de santé naturel en pharmacie.

Photo fournie par Trans-Herbe

Leurs mélanges sont un vrai régal pour les yeux avec leurs boutons de rose, feuilles de basilic pourpre, fleurs de calendula orangées et d'agastaches violacés. Plusieurs de ces concoctions proviennent de l'Herboristerie La Maria, dans la région de Bellechasse, où sont cultivées une grande variété de plantes aromatiques, cueillies à la main et séchées sur place.

«Il y a 20 ans, il n'y avait aucun intérêt. Des plantes mélangées dans un sac, c'était avant tout un pot-pourri. Les gens ne pouvaient même pas s'imaginer que ça se buvait!, se souvient Marie-Hélène Noël, fondatrice et herboriste. La tisane était vraiment enfermée dans l'image des petits sachets. Aujourd'hui, les consommateurs savent ce qu'ils boivent et font la différence entre la plante fraîche qui a un goût naturel, et une plante en poudre sans goût avec une saveur artificielle ajoutée.»

Des tisanes et des vertus

Au-delà du bon goût et du réconfort apporté par une tisane avant d'aller au lit, un nombre croissant de personnes cherchent également à profiter des vertus thérapeutiques des différentes plantes dans leurs infusions chaudes, et se tournent ainsi vers l'herboristerie.

«Les consommateurs - et les milléniaux en particulier - recherchent davantage que des tisanes calmantes, ils désirent des produits qui ont des vertus thérapeutiques: éliminer les toxines, aider la digestion, propriétés diurétiques, etc.», constate M. Sauvé, de Trans-Herbe.

Trans-Herbe connaît d'ailleurs un beau succès avec sa nouvelle marque Four O'Clock Herboriste (anciennement Lalco), acquise il y a quelques années. Vendue uniquement en pharmacie, au rayon des produits de santé naturels, elle propose des mélanges herbacés aux différentes propriétés: soulager la gorge, décongestionner, aider la digestion ou les articulations...

«Nos mélanges sont un mariage de saveurs et de propriétés, note de son côté Mme Noël. Pour les mélanges destinés au grand public, il faut faire preuve de précaution en choisissant des plantes qui conviennent à tous. Nous ciblons certains types de plantes - il y en a tellement, c'est comme en cuisine! - pour créer des mélanges pour le système nerveux, la digestion, le sommeil. On fait une recette, finalement.»




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer