Santé Canada révisera l'information des médicaments antipsychotiques afin d'y inclure des renseignements de sécurité destinés aux nouveau-nés dont les mères ont pris les médicaments pendant leur grossesse.

LA PRESSE CANADIENNE

Le nouvel emballage avisera les utilisateurs des risques potentiels de mouvements musculaires anormaux et de symptômes de sevrage chez les nouveau-nés dont les mères ont été soignées avec ces médicaments pendant le troisième trimestre de leur grossesse, a annoncé Santé Canada par voie de communiqué mercredi.

Les médicaments antipsychotiques sont utilisés pour traiter les symptômes de troubles psychiatriques comme la schizophrénie et le trouble bipolaire. Santé Canada a avisé les fabricants canadiens de médicaments antipsychotiques de mettre à jour l'information à propos de leurs produits.

Les femmes qui prennent des antipsychotiques et qui sont enceintes ou encore songent à le devenir devraient avertir leur médecin. Les patientes ne devraient toutefois pas arrêter de prendre ces médicaments avant d'avoir obtenu l'avis d'un professionnel de la santé. L'arrêt brusque de la prise de médicaments peut entraîner des problèmes sérieux.

Les mouvements musculaires anormaux et les symptômes de sevrage observés chez les nouveau-nés incluent l'agitation, l'augmentation ou la diminution anormale du tonus musculaire, des tremblements, de la somnolence et de la difficulté à respirer ou à s'alimenter.

Si ces effets peuvent affecter certains nouveau-nés pendant quelques heures ou quelques jours seulement, les symptômes peuvent être plus sévères chez d'autres bébés, pour qui une assistance médicale sera nécessaire.

Des centaines de médicaments antipsychotiques sont vendus au Canada. Ils sont disponibles en quantités différentes et sous plusieurs formes, notamment sous la forme liquide, en gouttes, en comprimés ou en capsules prises oralement, en poudre, comme suppositoire ou en solution pour l'injection.

Certains médicaments contiennent de la rispéridone, de la clozapine, de la quétiapine, de la méthotriméprazine, de la trifluopérazine, de la loxapine, de l'olanzapine, de la perphenazine et de l'halopéridol, ou leurs équivalents génériques.

Les consommateurs qui ont ressenti des effets indésirables en lien avec la prise de ce médicament doivent aviser Santé Canada au 1-866-234-2345 ou en visitant le site du ministère à la page MedEffet.