La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac revient à la charge contre British American Tobacco, qui fournit à ses détaillants des publicités visant à mousser sa cigarette de marque Vogue comme étant «la cigarette la plus féminine qui soit».

LA PRESSE CANADIENNE



Le publicité n'est pas destinée au grand public mais bien aux détaillants eux-mêmes, qui sont invités à l'afficher dans l'arrière-boutique.

L'objectif, en bout de ligne, est d'amener le détaillant ou son commis à retransmettre le message du fabricant au consommateur.

De plus, la publicité signalant le premier anniversaire de l'introduction de la marque Vogue au Canada, montre une jeune femme très mince et vêtue en tenue de soirée descendant d'une limousine. Il s'agit selon la Coalition, d'une publicité de genre «style de vie», expressément interdite par la Loi sur le tabac.

La Coalition, qui note que d'autres publicités de même nature ont fait leur apparition auprès des détaillants, demande au ministre de la Santé de remettre à jour la Loi afin d'interdire cette nouvelle tentative de promotion du tabagisme.

Dans ce cas-ci, l'organisme déplore que l'on cible expressément les femmes avec une image de cigarette prestigieuse et à la mode et rappelle que la cigarette est la première cause de décès prématurés chez les femmes dans le monde, que le cancer du poumon est la première cause de décès liés au cancer chez les femmes et que ceux-ci sont presque tous causés par le tabac.