Des chercheurs européens ont mis au point un dispositif électronique capable d'identifier de façon rapide les bactéries et champignons présents dans les plaies des victimes de brûlures. Baptisé Woundmonitor, ce projet en partie financé par l'Union européenne pourrait permettre de réduire les risques d'infections des plaies et par conséquent, d'accélérer le processus de guérison des patients brûlés.

RELAXNEWS

Alors que la médecine actuelle met jusqu'à trois jours pour identifier les bactéries responsables d'une infection grâce à des tests microbiologiques, des chercheurs européens ont mis au point un instrument capable de distinguer en quelques minutes les différents types de bactéries présentes dans les plaies des personnes brûlées en s'aidant des technologies de l'information et de la communication (TIC).

Pour ce faire, les scientifiques ont déterminé les trois sortes de bactéries responsables de la majorité des infections présentes dans les brûlures, à savoir les staphylocoques, les streptocoques et les pseudomonas. Ils ont ensuite conçu le dispositif électronique doté de huit capteurs de gaz en prenant compte des substances chimiques volatiles issues de la multiplication des bactéries. Les caractéristiques des substances chimiques servent ainsi à identifier chaque bactérie.

L'identification rapide des faibles quantités de gaz produites par les bactéries et champignons pourrait ainsi permettre d'écourter le délai de diagnostic et d'accélérer la guérison des victimes de brûlures.

«Chaque été, on nous montre les images de grands brûlés victimes d'accidents domestiques ou de feux de forêts. Grâce au financement de l'UE, la technologie mise au point dans le cadre du projet Woundmonitor permettra d'accélérer le diagnostic et aidera les médecins à trouver plus rapidement le traitement à prescrire», explique Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission en charge de la stratégie numérique.

Les accidents causés par le feu sont à l'origine de la mort de plus de 4000 Européens chaque année. Ils touchent plus particulièrement les personnes âgées et les jeunes enfants.