Un gourou du fitness, Tony Horton, a été consulté par l'armée américaine pour mettre au point des exercices destinés à lutter contre l'obésité, qui touche de plus en plus de recrues, en incluant des postures empruntées au yoga.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je sais ! Inclure le yoga dans un entraînement militaire, cela paraît un peu bizarre», a reconnu Tony Horton, 52 ans, lors d'une présentation de sa technique au club de presse de Washington (National Press Club, NPC).

Tony Horton a entraîné des célébrités comme Bruce Springsteen ou Sean Connery mais aussi des soldats sur les bases américaines de Norfolk, Andrews ou Fort Bragg.

Dans l'armée, le taux d'obésité a doublé depuis 2003, selon des études du Pentagone. «L'obésité est une question de sécurité nationale», a lancé l'athlète.

«Le yoga démultiplie les effets positifs des exercices de force et cardiovasculaires. C'est un lubrifiant qui réduit les risques de blessures», a affirmé l'entraîneur devant un aréopage d'invités, tous en tenue de gymnastique prêts à suivre sa démonstration.

Ce spécialiste du fitness a été appelé à la rescousse par les militaires intéressés par son concept de «mise en forme fonctionnelle sans équipement et avec peu d'espace» qui conjugue efforts cardiovasculaires, abdominaux, pompes et postures de yoga.

«Les chiffres sont très inquiétants. Le taux d'obésité a encore progressé dans 28 États cette année et dans plus des deux tiers des États, un adulte sur quatre est obèse. En 1991, aucun État n'atteignait un taux d'obésité d'un sur cinq», a déclaré Tony Horton.

Il a noté que dans l'armée «le taux d'obésité a presque triplé de 1995 à 2008».



En 1998, le nombre d'obèses au sein de l'armée était de 25.652 soit 1,6%. En 2008, ils étaient 68.786, soit 4,4% du personnel.