La première pelletée de terre a été levée, hier, sur le terrain du campus Glen, qui accueillera le Centre universitaire de santé McGill. Construit au coût de 1,343 milliard de dollars en partenariat avec l'entreprise privée (PPP), l'établissement de 500 lits doit ouvrir ses portes en septembre 2014. Depuis hier, les grues s'affairent sur le terrain situé à l'intersection du boulevard Décarie et de la rue Saint-Jacques.

Ariane Lacoursière LA PRESSE

Marchant fièrement dans le chantier, le directeur du CUSM, Arthur Porter, a assuré que le PPP sera avantageux pour le CUSM, et ce, même si le vérificateur général du Québec a fortement critiqué ce choix dans un rapport publié la semaine dernière.

 

«Au départ, le PPP est plus cher. Mais on paie pour s'assurer d'un délai de construction, d'un coût, et pour se départir des risques. Ici, on sait déjà quand le CUSM sera prêt et combien il coûtera. Ça fait plus de 10 ans qu'on parle de construire le CUSM. Aujourd'hui, je peux vous dire que, dans quatre ans, on aura un hôpital neuf qui aura coûté 1,343 milliard», a affirmé le Dr Porter.

Il ne remet pas en question les conclusions du vérificateur général, qui soutient que les estimations faites par la défunte Agence des PPP étaient basées sur des prémisses erronées et ont à tort avantagé le PPP.

«Tout dépend de quelle données on se sert pour calculer. Si on compare le meilleur PPP au pire projet en mode conventionnel, c'est sûr que le PPP est meilleur. Si on compare le meilleur projet conventionnel au pire PPP, c'est sûr que le conventionnel est meilleur. Mais l'important, c'est qu'on a un projet qui est maintenant sur les rails», croit M. Porter.

Le nouveau CUSM regroupera l'actuel hôpital Royal Victoria, l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Institut thoracique de Montréal, le Centre du cancer et l'Institut de recherche du CUSM. Selon le directeur du projet, Charles Chebl, de la firme SNC-Lavalin, le chantier de la gare Glen serait «le plus gros au Canada».

SNC-Lavalin fait partie du Groupe immobilier santé McGill, qui a remporté l'appel de propositions pour la construction en PPP du CUSM. «Au cours des six prochains mois, on va installer le chantier, le sécuriser et exécuter les travaux d'excavation. On va commencer les fondations cet automne. Les premiers bâtiments vont commencer à émerger en 2011», a expliqué M. Chebl.

Importants travaux

Le terrain de 18 hectares accueillera quatre pavillons. Le nouvel hôpital des Shriners y sera aussi construit.

Alors que les travaux vont bon train au CUSM, le consortium qui construira le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) n'est pas encore choisi. Questionné à savoir s'il ne risque pas de subir des pressions politiques pour ralentir son projet afin que l'hôpital universitaire anglophone ne soit pas prêt avant le francophone, M. Porter a dit ne pas être inquiet. «Les besoins en soins médicaux sont grands, au Québec. Qui voudrait ralentir ce projet alors que la demande pour ces services est si grande?» a-t-il demandé.

Au cours des prochains mois, des travaux de rénovation auront également lieu à l'Hôpital général de Montréal et à l'hôpital Lachine, qui font aussi partie du CUSM. Ces travaux devraient être exécutés dans les cinq ans à venir, et le Ministère en sera le seul maître d'oeuvre. En tout, les projets de construction au CUSM totalisent 2,2 milliards de dollars.