Le calcium réduirait le risque de cancers du colon et des autres tumeurs du système digestif chez les hommes et les femmes, selon une vaste étude menée aux États-Unis dont les résultats ont été publiés lundi.

Mis à jour le 24 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Chez les hommes comme chez les femmes, la consommation de laitage, d'autres aliments riches en calcium et de suppléments de calcium a été liée à une diminution du risque de cancers du système digestif», écrivent les auteurs de cette recherche.

Pour les femmes, le cinquième de celles ayant consommé le plus de calcium (1881 milligrammes par jour) avaient un risque de cancer 23% moindre que celles en ayant absorbé le moins (494 Milligramme/jour). La diminution du risque était particulièrement prononcée pour le cancer du colon.

Chez les hommes, les 20% de ceux qui consommaient la plus grande quantité de calcium (environ 1530 milligrammes/jour), avaient une réduction de 16% du risque de cancer colorectal comparativement au cinquième des sujets en ayant le moins pris (526 milligrammes/jour), précisent les auteurs de ces travaux parus dans les Archives of Internal Medicine, une revue médicale américaine.

Le calcium et la consommation régulière de laitage, n'ont pas en revanche montré de lien avec un diminution des cancers de la prostate, du sein ou de toutes autres tumeurs cancéreuses autres que celles des organes du système digestif, soulignent les auteurs de l'étude.

Pour cette recherche ces chercheurs de l'Institut national américain du cancer (NCI) ont suivi 293 907 hommes et 198.903 femmes de 50 à 71 ans pendant sept ans.

Le calcium a montré des vertus pour réduire la croissance anormale de tissus et induire la reconstitution normale des cellules dans le conduit gastro-intestinal et la poitrine, relèvent les auteurs de l'étude.

De plus, le calcium neutralise la bile et les acides gras, réduisant potentiellement les dommages aux muqueuses de la membrane du gros intestin.