Source ID:dcbd07ac-742c-4274-bbae-d546f5ec7ee0; App Source:alfamedia

Dans la garde-robe de Maripier Morin

Maripier Morin et Alexandre Landry dans une scène... (Photo fournie par les Films Séville)

Agrandir

Maripier Morin et Alexandre Landry dans une scène de La chute de l'empire américain

Photo fournie par les Films Séville

«Quatre-vingts pour cent des vêtements que je porte dans le film viennent de ma garde-robe», explique Maripier Morin, qui interprète le premier rôle féminin dans le nouveau long métrage de Denys Arcand, La chute de l'empire américain.

Dans Sex and the City, les quatre femmes portaient continuellement des vêtements griffés à faire pâlir toutes les fashionistas. Sarah Jessica Parker a confié qu'elle avait reçu une partie de la garde-robe de Carrie à la fin du tournage.

La réalité des tournages au Québec est bien différente de celle de nos voisins du Sud. Maripier Morin, qui interprète «l'escorte de luxe la plus chère en ville» dans le film de Denys Arcand, en est un bon exemple.

Au lieu de recevoir des fringues de grands designers, la comédienne a utilisé ses propres vêtements et accessoires pour habiller son personnage, Aspasie.

Quelques semaines avant le début du tournage, la costumière Sophie Lefebvre, la productrice Denise Robert et le styliste personnel de Maripier Morin, Patrick Vimbor, se sont tous rencontrés chez elle pour choisir les looks. Bien entendu, le maestro Denys Arcand devait par la suite approuver le tout.

«Ça ressemblait au défilé de mode de Carrie! La guenille revolait à grandeur! Il y en avait partout. Alors, oui, ce sont mes souliers, mes sacoches et mon linge que vous voyez dans le film.»

Ils se sont inspirés du style vestimentaire de grands mannequins de ce monde, comme Kate Moss, Kendall Jenner ou Cara Delevingne, pour vêtir Aspasie: classique, décontracté, avec une touche «edgy». Souvent un mélange de «low and high», c'est-à-dire de marques griffées et de prêt-à-porter.

«Ce n'est pas tout le temps cher, mais c'est "easy". Ça a l'air d'être fait sans effort. C'est ce que nous voulions pour mon personnage, qu'elle semble avoir pris n'importe quelle robe au passage et de l'avoir enfilée», dit celle qui fait ses débuts comme actrice. Elle ajoute: «Il fallait qu'elle soit élégante et, surtout, que ce ne soit pas évident qu'elle est une escorte.»

Les bottillons Top Shop qu'elle porte pendant pratiquement tout le film, le manteau de cuir Acne et les robes fleuries viennent ainsi de sa garde-robe. Elle s'est même procuré un sac à main vintage Chanel pour le film. «Un cadeau de moi à moi pour avoir obtenu le rôle.»

Dans le film, elle a un autre sac à main cher que lui a prêté Denise Robert: «Mon Dieu, je ne devrais pas vous dire ça, elle va tellement me chicaner... Je l'ai égratigné et... comment dire... il ne fallait pas l'égratigner! Elle ne le sait pas encore, elle va l'apprendre en lisant sa Presse

L'avis de Denys

Le réalisateur avait bien entendu le dernier mot sur le look du personnage d'Aspasie. Par exemple, même si Maripier Morin voulait être brunette pour le rôle, Denys Arcand la voyait blonde. Et blonde elle fut.

Toujours du côté capillaire, il n'a jamais accepté une toque haute non plus: «Il m'a toujours dit: "Toi, c'est assez laid quand tu as les cheveux attachés!" Il est comme ça, Denys, très transparent.» Il préférait également un maquillage naturel, sans lèvres rouges.

Sauf que l'actrice et animatrice est fière de dire qu'il n'a pas gagné sur tous les points. «Denys a des goûts pointus en matière de vêtements, surtout pour les filles. Il avait une idée très précise pour mon rôle, mais j'avais une autre idée. Des fois, je m'habillais le matin et l'habilleuse me disait: "Non, Denys n'a pas approuvé ces bottes-là." Je répondais: "Il va les approuver quand je vais arriver." Pis, dans ces cas-là, je gagnais presque tout le temps!»




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer