Source ID:; App Source:

Coup d'envoi du Festival Mode et Design

Le festival Mode et Design a lancé en grand son volet extérieur, mercredi soir,... (Photo Andre Pichette, La Presse)

Agrandir

Photo Andre Pichette, La Presse

Étienne Fortin-Gauthier
La Presse Canadienne

Le festival Mode et Design a lancé en grand son volet extérieur, mercredi soir, par un événement d'envergure mettant en vedette la mode, le design et le son puissant et distinctif de l'orgue Casavant Frères de l'Orchestre symphonique de Montréal.

Cette soirée était aussi l'occasion pour le Festival de prendre officiellement place dans son nouveau chez soi, la grande place des festivals du quartier des spectacles, au centre-ville de Montréal.

L'organiste en résidence de l'OSM, Jean-Willy Kunz, s'en est donné à coeur joie pendant tout l'événement en interprétant différentes pièces classiques ou populaires, qui résonnaient dans le coeur du centre-ville.

Même si le musicien était plutôt bien installé dans la Maison symphonique, il était cependant possible pour le public de l'observer grâce à un écran géant installé derrière la passerelle où défilaient avec grâce les mannequins habillés par le styliste Yso. Le designer du Cirque du Soleil, Yvan Castonguay, avait quant à lui eu le mandat de mettre en scène ce spectacle multimédia.

Des milliers de personnes étaient rassemblés afin de découvrir l'univers de ces créateurs, ce qui ne manquait pas de réjouir Chantal Durivage, cofondatrice du Festival.

Pour elle, le festival Mode et Design est plus que jamais fidèle à son engagement: démocratiser la mode.

«Aujourd'hui, il faut parler aux gens. Les gens s'expriment par la mode, et nous, on se colle sur le public, contrairement à plusieurs événements plus fermés et élitistes. L'unicité de notre événement attire énormément l'attention sur la scène internationale», a confié Mme Durivage, à l'occasion d'un entretien avec La Presse Canadienne.

Après avoir présenté l'événement pendant 14 ans sur McGill College ou encore sur le boulevard Saint-Laurent, il était temps de passer à une autre étape, ajoute-t-elle.

«Ça fait un an qu'on travaille sur cette édition et de voir le site qui prend vie, c'est exceptionnel. Il y a ici tout l'espace qu'on a besoin pour déployer la beauté des collections qu'on présente. On est très excité d'être ici!», a lancé Mme Durivage, visiblement enthousiaste.

Et pour les créateurs d'ici, l'événement revêt aussi une importance capitale. Fay Sckoropoad, ancienne animatrice de plusieurs émissions culturelles, tenait à être du Festival pour présenter ses créations.

«J'ai une boutique en ligne, donc je voulais pouvoir aller à la rencontre des Montréalais et de ceux qui s'intéressent à nos produits. Le festival attire des gens d'un peu partout et ça nous permet aussi de rencontrer d'autres créateurs, c'est une vitrine et un lieu d'échange exceptionnel», confie-t-elle.

Et un public fidèle est au rendez-vous pendant le festival. «Je viens chaque année. Ça permet de s'inspirer et de voir ce qui est à la mode», a indiqué Mélanie Goudreault.

Anne Paquette, une spectatrice attentive, est aussi une irréductible de l'événement. «Voir du monde, des beaux vêtements, c'est ça le Festival. Je ne rate pas une édition. Et à Montréal, ça tombe en plein au bon moment, alors que la scène culturelle est plutôt tranquille», a-t-elle confié.

Le Festival Mode et Design se poursuit jusqu'à samedi soir. Chaque soir un grand événement mode est présenté.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer