Après les salons de manucures et de soins des pieds, les bars beauté spécialisés s'installent dans les grands centres.

Natalie Richard, collaboration spéciale LA PRESSE

À Paris, on trouve déjà le Magic Smile qui vous blanchit les dents en 20 minutes pour une somme de 79 (108$). Même concept sur Broadway, à New York. Plus près de chez nous, à Toronto, le Glow Tanning Lounge&Body Bar offre plusieurs options de bronzage, y compris le «mystic» qui vaporise un bronzage en 60 secondes. À Vancouver, dans le quartier Yaletown, les bars beauté sont si nombreux et variés qu'on peut changer complètement de style en seulement quelques heures.

Toujours à Vancouver, dans Hamilton Street, entre Nelson et Drake, on trouve une panoplie de bars spécialisés dans les mises en beauté rapides. Le Stripped Wax Bar, bar épilatoire pour hommes et femmes, offre une épilation à tarif fixe. Peu importe votre pilosité, il vous en coûtera, si vous êtes une femme,20$ pour le bikini classique et35$ pour un brésilien. Chez les hommes, les choix vont du «Speedo» à 35$ pour les côtés seulement au «Manzilian», version masculine du brésilien, pour60$. À la carte, les choix sont multiples et on peut se débarrasser de tout poil indésirable, en forfaits simple, combo ou intégral (getstripped.ca).

Un peu plus loin, dans la même rue, le Frilly Lilly s'adresse à une clientèle strictement girlie avec son décor on ne peut plus rose et ses parfums sucrés de savons de bain en forme de cupcakes. On pourrait se croire dans le bar de beauté de Barbie, version épilation bikini. Ici, en plus du brésilien, on propose l'hawaiien (une petite ligne), le canadien (en triangle) et, pour rester bien au chaud pendant l'hiver, l'Alaska («juste un peu sur les côtés, S.V.P!». De 25$ à 58$ (frillylilly.ca).

Vous n'aimez pas votre tête? Pas de problème. Le bar à cheveux Blo vous sculpte une nouvelle tête en 30 minutes pour 30$. Le décor minimaliste se compose de quatre éléments essentiels, quelques chaises fuchsia, de longs miroirs, des séchoirs à main et, bien sûr, des lavabos. On choisit son look parmi les sept styles préétablis, qui vont du classique BCBG à la tête crêpée d'une star du rock. Pas de coupe, pas de couleur. Chez Blo, c'est laver, sécher et porter (blomedry.com).

Une fois coiffée, il est tentant de passer au maquillage, juste à côté, chez Rouge. Ici, l'ambiance est plutôt lounge, avec tapis et fauteuils capitonnés, disposés avec soin dans un décor élégant. L'atmosphère est feutrée et un concept exclusif de salon privé permet aux femmes de se faire maquiller en toute intimité, au même tarif. Pour un maquillage complet, il faut compter 45 minutes et 45$ (rougemakeuplounge.com).

Dans la rue voisine, le haut du visage est en vedette au Bombay Brow Bar qui sculpte les sourcils dans le climat intime et chaleureux de son décor à l'indienne. Pour 23$, on dessine et maquille des sourcils parfaits, selon chaque type de visage, avec, en finale, un massage du front à l'eau de rose (bombaybrowbar.com).

Le plus récent et non le moindre à ouvrir dans Hamilton Street est Noir, lounge spécialisé dans la pose d'extensions de cils. De la vitrine, on peut voir les techniciennes appliquer minutieusement les cils artificiels aux clientes allongées sur des fauteuils de velours.

Le tarif est calculé à partir d'un menu qui propose plusieurs styles, allant de l'apparence naturelle à l'extravagance de la superstar, du look poupée, au simple flirt d'une soirée. De 35$ à 200$ (noirlashlounge.com).