Arrêter de surconsommer et revenir au vêtement de qualité, voilà ce que préconise en ces temps de crise le designer new-yorkais Michael Kors. Selon lui, nous devons réapprendre à nous habiller. Comment? Nous lui avons posé la question lors de la récente Semaine de mode de New York.

Mis à jour le 26 févr. 2009
Louise Labrecque, collaboration spéciale LA PRESSE

Q: Pour l'automne 2009, vous proposez une silhouette élégante et sophistiquée. Pour y arriver, vous réinventez les classiques, dont la petite robe noire et le trench-coat, en les ponctuant de détails avant-gardistes manches architecturales, couleurs voyantes, coupes asymétriques, ajout de fourrure. Comment adapter votre vision à notre réalité?

R: Les femmes d'aujourd'hui ont une vie très active. Aussi, elles ne doivent pas être obsédées par les tendances, mais chercher plutôt des pièces chic et urbaines qui s'adapteront à leur rythme. Et non le contraire. Par de minimes changements, elles pourront ainsi accorder leur garde-robe à leurs activités, comme passer d'une réunion d'affaire à un 5 à 7.

Q: Comment planifier notre garde-robe en temps de crise?

R: Je crois que les femmes doivent revoir leur façon d'acheter et penser en matière d'investissement. Aussi, je sens que les jours de la «mode jetable» sont comptés. Il était temps, car cette surconsommation est plus qu'irresponsable. Acheter un vêtement de qualité et le porter souvent est l'attitude que les femmes doivent maintenant adopter.

Q: Quelles sont les pièces clés de l'automne prochain?

R: Un manteau couleur chamois, une robe noire de coupe classique et ajustée, et pour le soir, une robe cocktail en paillettes anthracite.