Au moment où il ouvrait LOV dans le Vieux-Montréal, le propriétaire Dominic Bujold (Crudessence, No. 900) nous a confié que ce n'était que le début de l'aventure.

Iris Gagnon-Paradis LA PRESSE

Chose promise, chose faite: après l'énorme succès qu'a connu l'endroit voué à la cuisine botanique rue McGill, voilà qu'un deuxième LOV va ouvrir ses portes à la fin du mois de juin, en plein coeur du centre-ville, dans l'ancien Rosalie.

La même équipe est de retour au poste, soit la chef Stéphanie Audet et la designer Jacinthe Piotte. «On ne fait pas un copié-collé du premier LOV, mais on reste dans le même esprit un peu ‟artsy"», confie la designer. Murs de briques blanchis, matériaux recyclés et beaucoup de plantes seront au rendez-vous.

Côté menu, la chef compte bien profiter du grand espace de la cuisine, au deuxième étage, pour proposer une offre plus étendue.

«Je vais pouvoir jouer avec les saisons, créer des propositions plus raffinées», lance la pétillante cuisinière. Avec ses plats véganes et végés - une rareté au centre-ville - et sa grande terrasse, l'endroit devrait cartonner cet été. Ah oui, un troisième LOV est déjà dans les plans... Prochaine destination? Laval!

1232, rue de la Montagne, Montréal