Si vous vous préparez à des vacances en Italie ou si vous rêvez de vacances en Italie, rendez-vous sur la terrasse de Piada, près des fleurs et sous la marquise, au marché de l'Ouest, à Dollard-des-Ormeaux.

Marie-Claude Lortie

Tout y est en place pour que l'on se sente transporté au pays du calcio et du prosciutto: les saveurs dans l'assiette, le sourire du proprio, l'amertume douce et parfumée du Chinotto, les enfants qui jouent pas loin pendant que les parents étirent le repas en parlant de football, le gelato à la pistache...

Ouvert il y a quelques mois seulement, Piada n'est pas un comptoir de cuisine italienne comme les autres. Installé dans l'enceinte du marché mais avec vitrine donnant sur une terrasse extérieure protégée par une marquise - on peut donc y manger même quand il pleut -, on y sert une spécialité de l'Émilie-Romagne, la piadina. C'est une construction proche du panini mais faite avec un pain plat, rond, très fin, presque feuilleté, que l'on garnit de toutes sortes de choses. Le résultat: un mets chaud et savoureux, qui fond dans la bouche et craque légèrement mais délicieusement sous la dent.

À l'origine, les piadine étaient cuites sur des pierres, un peu comme le pain nan ou azyme. Aujourd'hui, on les prépare à plat sur des plaques en métal, mais la préparation est assez spécialisée, avec ce côté feuilleté très fin, pour qu'il faille l'importer d'Italie. C'est ce que fait ce petit café, qui la décline ensuite fabuleusement avec toutes sortes de bons produits. Ainsi, on prépare une piadina à la chair à saucisse, dont la rondeur est relevée par quelques feuilles de roquette fraîche, feuilles que l'on retrouve aussi sur une piadina à la porchetta - ventre de porc haché.

Mes coups de coeur: celle à l'aubergine frite, où le craquant léger du pain complète particulièrement bien le côté gras et riche du légume cuit. Ou encore une autre à la fior di latte et à la tomate, généreusement ponctuée de belles grosses feuilles de basilic frais, omniprésentes par ailleurs, pour le plus grand bonheur de tous.

Pour accompagner le tout, on choisit un Chinotto, boisson gazeuse qui rappelle par son amertume fruitée les belles soirées d'été au Campari des terrasses romaines.

Au dessert, on a le choix: soit on retombe dans les piadine, avec la version fraise-banane-Nutella (les enfants, évidemment, adorent), soit on choisit une des nombreuses glaces du comptoir de gelati. Ma préférée: celle au café, corsée et sucrée. Ou encore celle à la pistache, préparée avec de la pâte de pistache importée de Sicile. Ou on opte pour des canolli glacés, ou encore on prend un affogato: une boule de glace, à l'amaretto ou à la cerise, que l'on dépose dans une tasse et sur laquelle on verse ensuite un expresso bien chaud.

Tout l'été, la terrasse restera ouverte jusqu'à 22h.

Une façon idéale de profiter des belles soirées en mangeant bien à prix raisonnable (les piadine sont autour de 8$ ou 9$ chacune et on peut aisément les partager), avec toute la famille.