Tapenade d'artichauts de La fille du Roy

Ce pot d'artichauts mourra de sa belle mort: vide. Pas à la poubelle comme tant... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Ce pot d'artichauts mourra de sa belle mort: vide. Pas à la poubelle comme tant d'autres produits du genre qui ont déçu le palais, si gras que le précieux légume en avait perdu toutes ses vertus digestives.

La fille du Roy, Josée de son prénom, a concocté une recette laissant parfaitement s'exprimer les subtilités de l'artichaut, réduit en purée avec un peu de vinaigre, des aromates et de l'huile de qualité.

C'est chic sur des croûtons avec du gravlax, des crevettes nordiques et autres produits marins à l'apéro, ça change de la mayonnaise dans un sandwich et ça peut même servir de sauce pour les pâtes. Mieux: il ne s'agit pas d'un produit «simplement» transformé ici, mais les artichauts sont bel et bien cultivés au Québec, en Montérégie, par Josée Roy et son conjoint.

Voilà qui ouvre d'autant plus l'appétit.

Points de vente: lafilleduroy.com




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer