Source ID:; App Source:

Gourmet, le gruau!

Le café Brooklyn a ouvert ses portes il... (Photo Alain Décarie, La Presse)

Agrandir

Le café Brooklyn a ouvert ses portes il y a deux ans, et le menu gruau est apparu six mois plus tard. Sur la photo, le gruau La-Tina.

Photo Alain Décarie, La Presse

Du gruau, ce n'est pas toujours sans couleur et sans saveur. Avec quelques brisures de chocolat, des poires confites ou un soupçon de lait de coco, les céréales chaudes pourraient devenir la star de vos matins!

Natalie Van Westrenen, la propriétaire du café Brooklyn.... (Photo Alain Décarie, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Natalie Van Westrenen, la propriétaire du café Brooklyn.

Photo Alain Décarie, La Presse

Les petits-déjeuners du café Brooklyn ne ressemblent pas à ceux que l'on sert habituellement dans les restaurants. Ici, il n'y a ni oeufs, ni bacon, ni pommes de terre rissolées, car il n'y a pas de cuisine. On sert plutôt des tartines de confiture et du gruau, que l'on prépare sur un réchaud de camping et dont la clientèle du quartier ne peut plus se passer.

Le gruau du café Brooklyn est loin d'être une bouillie beige. «C'est un gruau gourmet», dit Natalie Van Westrenen, la propriétaire, qui vend aussi des meubles rétro dans une partie du local.

Les flocons d'avoine sont toujours garnis d'une montagne de fruits, de noix et de sirop d'érable. Le gruau La-Tina, avec poires confites à l'anis, à la vanille et à la cannelle, et le Brooklynesque, garni de banane, de noix de Grenoble et de raisins secs, sont les choix les plus populaires. Lorsque Natalie Van Westrenen a envie d'un petit matin sucré, elle opte pour l'El Gordo, dans lequel on ajoute une bonne cuillèrée de Nutella.

Plusieurs clients construisent aussi leur petit-déjeuner en choisissant eux-mêmes leurs ingrédients chouchous. Fruits frais (banane, pomme verte...), fruits secs (canneberges, raisins...), noix (pistaches, noix de Grenoble...), épices (cannelle, cacao...), lait (2 %, soya...) et douceurs sucrées (mélasse de pomme grenade, noix de coco...) rendent les céréales hautement appétissantes.

Lors d'un voyage à Manhattan, Natalie Van Westrenen a même découvert un restaurant, OatMeals, qui sert le gruau en version salée, avec des ingrédients comme du pesto, du fromage ou du bacon. Figues et gorgonzola, pourquoi pas?, s'est dit la Montréalaise d'origine italienne.

Lorsqu'on lui demande comment préparer un bon gruau, elle puise d'ailleurs ses références dans ses racines italiennes: le gruau doit être al dente, comme les pâtes, et les garnitures doivent être originales, comme sur une pizza, dit-elle.

«On fait un bon gruau avec les ingrédients qu'on préfère. Il y a des gens qui l'aiment crémeux. On y ajoute du lait, du lait de soya ou du lait d'amandes. Chez nous, on utilise toujours du sirop d'érable pour sucrer. Mais il y a des gens qui préfèrent la cassonade. C'est au goût, et c'est ça qui est le fun!»

Sombres souvenirs d'enfance

Le café Brooklyn a ouvert ses portes il y a deux ans, et le menu gruau est apparu six mois plus tard. En fait, Natalie Van Westrenen se demandait ce qu'elle pourrait bien servir aux gens qui voulaient accompagner leur café d'une bouchée. Le gruau aux poires de Tina, une employée qui en mangeait tous les matins, a servi de déclic. Le premier gruau du menu est d'ailleurs baptisé en son honneur.

Natalie Van Westrenen n'a aucun souvenir lié aux céréales d'avoine chaudes, car elles ne font pas partie de la culture du petit-déjeuner en Italie. Or, elle se rend bien compte que certains de ses clients sont surpris de voir du gruau au menu d'un restaurant.

«Je pense que certaines personnes ont de mauvais souvenirs à cause du gruau précuit, qui a une texture plus «smooshie», plus purée. Mais il y a un effet de nostalgie et, aujourd'hui, les gens sont heureux de redécouvrir le gruau», dit-elle.

Entre des céréales chaudes garnies de fruits, de noix et d'épices ou un sachet réchauffé au four micro-ondes, le choix n'est pas difficile, en effet.

Du gruau, ce n'est pas toujours sans couleur... (Photo Alain Décarie, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Photo Alain Décarie, La Presse

BROOKLYNESQUE

INGRÉDIENTS

  • 1/2 banane coupée en tranches
  • 1/4 de tasse de noix de Grenoble grillées
  • 1 c. à thé de sirop d'érable
  • 1 c. à soupe de raisins secs
PRÉPARATION

  1. Déposer tous les ingrédients sur les céréales chaudes.

LA-TINA

INGRÉDIENTS

POUR LES POIRES CONFITES

  • 12 poires mûres
  • 1/2 tasse de miel
  • 1 citron
  • 3 gouttes d'essence de vanille
  • 3 petits bâtons de cannelle
  • 3 étoiles d'anis
  • 1 pincée de muscade râpée
POUR LA GARNITURE DU GRUAU

  • 1/3 de tasse de poires confites
  • 1 c. à thé de sirop d'érable
  • 1 c. à soupe de canneberges séchées
  • 1/4 de tasse de noix de Grenoble grillées
PRÉPARATION

  1. Peler et couper les poires en cubes d'environ 1 cm.
  2. Dans une casserole, placer tous les ingrédients de la recette de poires confites. Porter à ébullition.
  3. Réduire le feu et laisser mijoter entre 15 et 20 minutes, selon la consistance désirée.
  4. Conserver dans un bocal à couvercle.
  5. Ajouter les garnitures aux céréales d'avoine chaudes.
* Donne entre 750 ml et 1 L. Les poires confites se conservent au réfrigérateur une semaine et demie.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer