Source ID:; App Source:

Faire des réserves

Le Comptoir charcuteries et vin, restaurant du boulevard Saint-Laurent, a en... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Photo Olivier Jean, La Presse

Le Comptoir charcuteries et vin, restaurant du boulevard Saint-Laurent, a en partie fait sa renommée avec ses planches de cochonnailles maison, condimentées avec originalité. Voilà qu'on peut encore plus facilement avoir accès à ses saucissons, terrines et autres jambons, grâce à la nouvelle Réserve du Comptoir, rue Amherst.

Dans le présentoir réfrigéré, une vingtaine de produits faits sur place nous font du charme. Le tendre et délicat lomo - filet de porc séché -, les nombreux «bâtons» aux assaisonnements divers et même le délicieux cotechino, que l'on servait autrefois en sandwich, au brunch du Comptoir.

Au chapitre des nouveautés: une crème de boudin à la texture exquise, à tartiner sur une tranche de bonne brioche grillée et un «jambon» de canard, pour faire changement!

Pour accompagner vos charcuteries, La Réserve propose aussi un bel assortiment de marinades: oignons fumés, carottes au gingembre et à l'orange, chou-fleur au chili, au clou et à la moutarde et même topinambours à l'aneth et au citron. En pots aussi, un condensé de la fameuse salade de betteraves du Comptoir: bettes marinées, céleri, citron et huile d'argan. Il suffit d'ajouter quelques betteraves rôties, un peu de fromage de chèvre ou de feta et le tour est joué!

Pas folle, la maison met aussi ses «créations» en contexte. L'ardoise ne propose que trois sandwichs, pour l'instant, mais l'offre devrait se bonifier peu à peu. Quelques places assises permettent d'y prendre un petit temps d'arrêt.

Le Comptoir charcuteries et vin, restaurant du... (Photo Olivier Jean, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Photo Olivier Jean, La Presse

Ne restez pas surpris si le bacon dans votre sandwich n'est pas croustillant. Il est bel et bien cuit, assure Ségué Lepage, chef, copropriétaire et charcutier en chef. Saumurée à sec, puis fumée, la poitrine de porc du Comptoir se rapproche davantage de la pancetta italienne que du bacon Maple Leaf. Chaque décadent sandwich a son pain, qui vient de chez Guillaume, boulangerie de prédilection de la «famille» du Comptoir. M. Lepage a encore de grands projets pour sa Réserve. Il aimerait pouvoir y servir des planches de charcuteries accompagnées d'un petit verre de pinard, lancer plus officiellement son service traiteur spécialisé en charcuteries, offrir une sélection de poissons québécois transformés, etc.

En attendant, on se vautre dans le bonheur de voir la charcuterie artisanale, contenant un minimum de nitrites, prendre sa place au Québec!

La Réserve du Comptoir

2000, rue Amherst




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer