Source ID:; App Source:

Cookening: à deux pas de chez soi...

Le premier repas Cookening organisé au Québec a... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Le premier repas Cookening organisé au Québec a eu lieu à l'initiative de La Presse.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Non seulement le souper Cookening auquel La Presse a assisté à Montréal était le tout premier organisé en sol québécois (et canadien), mais il a aussi été orchestré par le chef Éric d'Aquino, qui a concocté pour l'occasion un menu 100% végétalien. Notre soirée, en mots et en images.

Chef de métier possédant son entreprise de traiteur, Éric d'Aquino n'est pas étranger au concept de repas partagés entre inconnus. Il y a trois ans, il a démarré avec quelques amis un groupe Facebook, Resto Montréal Underground, dont les repas se déroulaient chez lui. «On lançait des invitations et les gens s'inscrivaient sans savoir jusqu'à la dernière minute où c'était, ce qu'ils allaient manger et avec qui ils allaient partager le repas.»

Originaire de Nice, en France, et arrivé au Québec il y a huit ans, il a tout de suite voulu créer un profil d'hôte lorsqu'il a entendu parler de Cookening. Mais, comme le concept est encore inconnu au Québec, il n'avait jamais reçu d'invitations. Il a donc immédiatement accepté de participer à l'aventure lorsque La Presse l'a joint pour lui proposer de tenir le tout premier repas Cookening en sol québécois.

Une soirée végétalienne

Pour l'occasion, Éric a décidé de cuisiner un repas végétalien, puisque sa copine Dina, gestionnaire de marché pour une société ferroviaire, s'est récemment convertie au végétalisme. Il a aussi invité un couple d'amis, Julie et Justin, pour participer à la soirée en compagnie de la journaliste et du photographe de La Presse.

Après les présentations d'usage, la conversation a facilement coulé entre les convives, qui ont discuté à bâtons rompus de leur vie professionnelle, de cinéma, de photojournalisme, de végétalisme, de trains et d'animaux de compagnie en partageant apéro, vin et un fabuleux repas quatre services très bien réussi et qui a même charmé les plus carnivores, dont Justin, lui aussi d'origine française et maître d'hôtel dans un bistro du Vieux-Montréal.

Après la soirée, intrigué par les photos publiées sur Facebook, un ami d'Éric, également chef de métier, a décidé de créer un profil d'hôte sur Cookening, devenant le deuxième au pays à le faire. D'ailleurs, pourquoi un chef est-il tenté par ce genre d'aventure, lui qui est tous les jours devant les fourneaux? «J'adore recevoir des gens à la maison et leur faire à manger. Pour moi, c'est du partage. C'est sûr que je ne le ferais pas chaque semaine, car c'est prenant en plus de mon boulot, mais j'aime bien ce principe», dit Éric.

Au menu à Montréal

> Un apéro original combinant Prosecco et sirop de fleur d'hibiscus.

> Une mise en bouche sous la forme d'un riche velouté de carottes, de gingembre et de cumin, avec crème de soya, servi en verrine.

> Une goûteuse tartelette aux champignons sur une tombée de poireaux, avec sa verdurette.

> Une polenta aux olives, ratatouille, boulettes de lentilles et noix de Macadam et peau d'aubergine frite en décoration.

> Une mousse au chocolat et piment d'Espelette, servie avec son biscotti.

Non seulement le souper Cookening auquel... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

L'abc des repas partagés

Envie de tenter l'expérience? Voici comment procéder:

> Aller sur le site web Cookening (www.cookening.com) et créer son profil à l'aide d'un compte Facebook ou d'une adresse courriel.

> Choisir son identité: hôte (pour recevoir chez soi), invité (pour s'inviter chez les autres) ou les deux.

> Pour les hôtes: détailler son profil en présentant qui on est, ses goûts et talents culinaires, le nombre maximum de convives que l'on peut recevoir, ses disponibilités et le prix demandé pour un repas. Agrémenter de photos de plats susceptibles de se retrouver à sa table pour faire saliver les invités potentiels. Une fois la première invitation acceptée, l'événement sera visible à tous. À noter que les profils d'hôte sont tous validés par Cookening avant d'être publiés, par mesure de sécurité, et qu'il est toujours possible d'accepter ou de décliner les invitations.

> Pour les invités: créer son profil en fournissant quelques renseignements qui permettront aux futurs hôtes de mieux nous connaître. Dans sa ville ou dans le cadre d'un voyage à l'extérieur, explorer les profils des hôtes à proximité et s'inviter chez celui que l'on préfère. Autre option: s'inviter aux soupers déjà planifiés qui ne sont pas complets. Une fois le repas confirmé, le paiement se fait par l'intermédiaire du site web.

> Sortir son plus beau sourire et partir à l'aventure!




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Cookening: voyage gastronomique

    Cuisine

    Cookening: voyage gastronomique

    Un voyageur peut facilement se sentir seul à l'autre bout du monde. Même à Paris, où les résidants ont aussi parfois de la difficulté à se lier avec... »

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer