Les enfants québécois sont généralement en bonne santé, selon l'Institut de la statistique du Québec, mais les garçons sont plus susceptibles que les filles d'avoir un jour des problèmes de santé mentale.

Publié le 19 juin 2013
LA PRESSE CANADIENNE

Environ 45% des garçons, contre 31% des filles, présentent des symptômes d'hyperactivité, d'inattention, d'agressivité ou de problèmes de comportements, et ce, entre l'âge de 17 mois et 10 ans.

Ces observations sont plus relevées chez les enfants issus de milieux défavorisés. Fait à noter également, 16% des enfants de Montréal ont reçu un diagnostic de troubles d'apprentissage, entre l'âge de 5 ans et 10 ans, contre 9% pour ceux du reste du Québec.

Ces résultats s'appuient sur des analyses effectuées à partir des données de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec menée entre 1998 et 2010, auprès d'enfants nés au Québec en 1997-1998.

L'objectif principal de cette étude est de comprendre les trajectoires qui, pendant la petite enfance, conduisent au succès ou à l'échec lors du passage dans le système scolaire.

L'étude montre également que 54% des enfants ont présenté des problèmes de santé, principalement des allergies et de l'asthme.