Les enfants qui communiquent avec un large éventail de gestes à l'âge de 14 mois disposent d'un plus grand vocabulaire à l'âge de 4 ans et demi et se révèlent mieux préparés pour l'école, affirme une étude américaine publiée jeudi.

Publié le 13 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'étude, réalisée par deux psychologues de l'Université de Chicago, a porté sur une cinquantaine de familles de Chicago, de différents milieux sociaux. Les enfants ont été filmés pendant des séances de 90 minutes au cours de leurs activités à la maison. Les chercheurs ont découvert de grandes différences dans l'expression gestuelle des enfants, selon le niveau socio-économique de la famille.

«Il est frappant, qu'au stade initial de l'acquisition du langage, nous voyions des différences liées au milieu social dans les gestes des enfants», a affirmé Susan Goldin Meadow, co-auteur de l'étude publiée dans le journal Science vendredi.

Les résultats ont montré que des enfants de 14 mois dans des familles aisées utilisaient pas moins de 24 gestes différents pour s'exprimer alors que les enfants des familles défavorisées n'en utilisaient en moyenne que 13.

Selon les chercheurs, des familles plus aisées auront plus le temps de converser avec leurs enfants et de mettre des mots sur leurs gestes, leur apprenant davantage de vocabulaire.

«La gestuelle des enfants peut jouer un rôle indirect dans l'apprentissage des mots si elle suscite une réaction des parents; en réponse par exemple à un enfant montrant une poupée, la mère dira +oui c'est une poupée+», a expliqué l'auteur.

«Le vocabulaire est un facteur-clé du succès prévisible à l'école et c'est une des premières raisons pour lesquelles les enfants issus de milieux modestes sont désavantagés», conclut l'étude.