Source ID:; App Source:

Survivre à la rentrée en six conseils

La jeune Juliette Chenail-Lafond, 6 ans, fait sa... (Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

La jeune Juliette Chenail-Lafond, 6 ans, fait sa rentrée en première année du primaire en compagnie de sa maman Caroline Chenail.

Alain Roberge, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Rentrée scolaire

Vivre

Rentrée scolaire

Consultez notre liste d'articles sur la rentrée scolaire. »

La Presse

Qu'on le veuille ou non, septembre est synonyme de changement. De l'état de vacancier nonchalant, on passe à celui de sprinter impatient. Mais la rentrée comporte aussi son lot de défis. Pour bien attaquer l'automne et ses rituels, voici des conseils à mettre en pratique en famille.

1- Comment vivre les premières semaines d'école de son enfant

Pour une rentrée en douceur, Louise Nadeau, institutrice au primaire, suggère d'en faire une fête. «Les premières journées, tous les enfants et les parents sont dans la cour, dit-elle. On voit le voisin, le cousin, l'ami de la garderie.» Préparer l'enfant à ce qui l'attend l'aide aussi à dédramatiser la situation. Plus il en saura, moins il s'en fera. On peut lui montrer le site internet de l'école, aller jouer avec lui dans la cour et lui expliquer que l'horaire est sensiblement le même qu'à la garderie. Finalement, il faut que les parents se détendent. «Ça les stresse d'envoyer leur enfant à l'école», souligne-t-elle. Papa et maman s'inquiètent. Ils se demandent si leur rejeton va réussir à décrocher de bonnes notes. Mais si le parent est stressé, l'enfant sera désemparé. Alors pour une rentrée scolaire réussie, parents, soyez zen.

2- Comment gérer les crises des enfants devant le placard

À peine sorti du lit, encore à moitié endormi, votre enfant refuse de s'habiller et pique une crise de nerfs devant son placard. Que faire? «D'abord, il faut comprendre pourquoi il ne veut pas s'habiller», explique Sophie Villeneuve, psychologue à la Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île. Caprice, anxiété ou taquinerie? Il vaut mieux trouver rapidement l'origine du problème. Pour rendre l'activité plus amusante, on peut lui proposer de choisir entre deux ou trois ensembles, qui auront bien sûr été judicieusement sélectionnés par les parents. L'enfant aura alors l'impression de décider lui-même ce qu'il portera. Et pourquoi ne pas en faire un jeu? «On peut lui proposer de s'habiller les yeux fermés. S'il est plus compétitif, on chronomètre son temps», suggère Mme Villeneuve. La psychologue ajoute que l'attitude négative de l'enfant peut être aussi un comportement normal dû à la rentrée des classes. Il faut juste s'armer de patience durant une ou deux semaines.

3- Comment éviter le blues du lunch

Pour planifier des lunchs santé sans y perdre son latin, voici cinq conseils de Nicole Doucet, diététiste-conseil. «D'abord, aménagez un coin d'armoire ou de tiroir où vous garderez ensemble les accessoires de base: contenants, ustensiles, serviettes colorées et sacs à sandwichs». Planifiez vos menus de la semaine pendant le week-end et incorporez les aliments-clés à votre liste d'épicerie. Mettez toute la famille à contribution! «Faites provision des "incontournables" de la boîte à lunch en format individuel: yogourts, fromages, desserts, boissons, biscottes de grains complets et barres de céréales. N'oubliez pas les fruits et les légumes», dit Mme Doucet. Profitez de la préparation des repas pour cuisiner en plus grande quantité et congelez les surplus dans des contenants individuels. Coupez des crudités à l'avance et conservez-les dans un sac de plastique troué, dans le tiroir à légumes du frigo. Enfin, pour éviter la monotonie, misez sur la variété. «Offrez-vous un nouveau fruit, un légume ou une découverte culinaire chaque semaine. Variez les styles de pain: pitas, tortillas, tranché, alouette!».

> À consulter : le site internet du Centre d'études sur le stress humain de l'Institut Douglas : www.douglas.qc.ca/stress

> À lire : l'article «Les enfants, le stress et la rentrée scolaire» de la psychologue Marie Bérubé, à l'adresse www.oserchanger.com/rentree

4- Comment gérer une nouvelle garde partagée alors que s'amorce la rentrée scolaire

Aussi simple que cela puisse paraître, la clé de la garde partagée, c'est la communication. Celle entre les parents et l'enfant, d'abord. Puis, celle parfois plus conflictuelle entre les deux anciens conjoints. Avec l'adolescent, il faut discuter plutôt que confronter, et être à l'écoute de ses besoins. Alors qu'avec le jeune enfant, il faut faire de la garde partagée une situation qui favorise sa réussite scolaire. On préférera une garde qui alterne chaque semaine plutôt que qu'un horaire trois jours-quatre jours. Notez dans un cahier les activités parascolaires et les devoirs du marmot, puis transmettez-le à votre ex. Cela évitera bien des malentendus et des «Avec papa, c'est pas comme ça!» La bonne entente entre les ex est, bien entendu, au coeur d'une garde partagée harmonieuse. Sans quoi, il est recommandé d'organiser une rencontre sur une base mensuelle entre les deux parents et l'enfant pour faire le point.

Source: Gilles Cloutier, psychologue clinicien, spécialiste de la famille.

5- Comment dialoguer avec un enfant qui déteste son prof

Pour un enfant du primaire, c'est peut-être la pire angoisse de la rentrée: «Est-ce que ma maîtresse va être aussi fine que celle de l'an dernier?» Une crainte que les parents ont tout intérêt à dissiper, croit le professeur Roch Chouinard, du département des sciences de l'éducation à l'Université de Montréal. «Les recherches sur le sujet montrent que la qualité de la relation maître-élève est un important facteur dans le processus d'apprentissage.» C'est pourquoi papa et maman ne doivent pas ignorer les plaintes d'un enfant qui déteste son professeur. Avant tout, M. Chouinard suggère aux parents de bien cerner le problème: est-ce la méthode du prof? Est-ce l'enfant qui s'ennuie de son ancien instituteur? «La première chose à faire, c'est de contacter l'enseignant concerné, suggère notre expert. Mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée de prendre parti, devant l'enfant, contre l'enseignant.» Après tout, et le maître et l'élève sont perdants lorsqu'il y a conflit.

6- Comment concilier les activités parascolaires avec la vie familiale

Concilier la vie familiale avec la vie professionnelle est déjà un casse-tête pour les parents. Alors quand on ajoute à cela des activités parascolaires, «il faut une planification écrite, un rituel», dit d'emblée Gilles Cloutier, psychologue clinicien spécialisé dans la famille. Choisir un seul et unique soir pour les activités de tous les enfants demeure une avenue à considérer. Pour le choix du cours, le parent peut s'asseoir avec son enfant et regarder avec lui ses obligations scolaires. «Le loisir ne doit jamais compromettre la réussite à l'école, qui est la priorité», estime M. Cloutier. Les parents doivent ensuite poser des limites à leurs enfants en fonction de leurs intérêts et de leurs talents. «Les jeunes ont tendance à se surcharger si on les laisse faire et il faut freiner leurs ardeurs», conseille le psychologue. Gare aussi à l'ambition des parents, qui ne devraient pas non plus projeter leurs propres désirs de performance et de réussite sur les enfants.

> Pour bien gérer son emploi du temps et éviter le surmenage, le Centre bilingue de consultation professionnelle de l'Université York propose un intéressant guide pratique: www.yorku.ca/gcareers/brochures/organiser_son_temps.htm

> Vous revenez au travail après un congé parental ? Le site d'Enfant et Famille Canada offre une série de conseils pratiques : www.cfc-efc.ca/docs/cccf/rs009_fr.htm

> Pour aider votre enfant dans son apprentissage scolaire, le site de la CSDM propose un Guide de la rentrée très complet : www.csdm.qc.ca/recit-adapt-scol/coffre/Rentree/depart.html

> Des renseignements sur la conciliation travail/famille: www.travail.gouv.qc.ca/actualite/conciliation_travail_famille/liensctf.html

> Pour vous aider à affronter le stress de la rentrée, le site du Service de consultation psychologique de l'Université de Montréal est plein de références : www.scp.umontreal.ca/accueil.htm




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer