• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Animaux 
  • > Les bâillements des loups sont contagieux, comme chez les humains 
Source ID:; App Source:

Les bâillements des loups sont contagieux, comme chez les humains

Bien que le nombre de loups étudiés soit... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Bien que le nombre de loups étudiés soit peu élevé, les scientifiques affirment que leur découverte prouve que la contagion des bâillements est liée à la capacité d'empathie des loups.

Photo Digital/Thinkstock

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les bâillements des loups sont contagieux comme chez les chimpanzés, les babouins, les chiens et les humains, et cette caractéristique est liée à la capacité d'empathie des animaux, révèle une étude publiée mercredi.

Les auteurs de cette étude, publiée dans la revue PLOS ONE, ont suivi le comportement de 12 loups en captivité au parc zoologique de Tama à Tokyo.

Ils les ont observés durant 254 heures, sur une période de cinq mois, en regardant leurs réactions quand ils se trouvaient à proximité d'un loup qui bâillait.

«Les bâillements se sont produits beaucoup plus fréquemment quand les sujets étaient exposés» au bâillement d'un autre loup de la meute, indique l'étude.

En outre, «la probabilité des loups à bâiller de manière contagieuse dépend de la force des liens qui les relient au premier qui a bâillé. Les loups bâillent d'autant plus fréquemment que celui qui a bâillé en premier est proche d'eux», expliquent les chercheurs.

Bien que le nombre de loups étudiés soit peu élevé, les scientifiques affirment que leur découverte prouve que la contagion des bâillements est liée à la capacité d'empathie des loups.

Et l'empathie est peut-être présente dans davantage d'espèces que celles connues auparavant, estime Teresa Romero, chercheuse à l'université de Tokyo.

«Chez les loups, comme chez les primates et les chiens, les bâillements sont contagieux entre les individus, et notamment entre ceux qui sont proches», souligne-t-elle.

«Ces résultats suggèrent que la contagion des bâillements est un trait ancestral commun à d'autres mammifères. Et cette aptitude révèle une connexion émotionnelle entre les individus», explique-t-elle.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer