La saison des récoltes au Québec coïncide aussi avec la relance des campagnes de promotion de l'achat local dans les épiceries.

Stéphanie Bérubé LA PRESSE

Évidemment, il est plus facile de vanter l'achat québécois quand le comptoir de légumes est garni de radis, de laitue et de tomates d'ici. Coïncidence, précise Marie-Claude Bacon, directrice des affaires corporatives chez Métro qui lance le programme Servons le Québec.

Les affiches en épiceries où la fourchette prend la forme d'une fleur de lys sont là «pour mettre de l'ambiance» et rappeler aux consommateurs la possibilité d'acheter des produits d'ici. IGA va plus loin en indiquant clairement devant chaque produit portant le logo Aliments du Québec qu'il s'agit bel et bien d'un achat local.