Source ID:; App Source:

Le Québec friand de bourgognes

On dit très souvent que la SAQ... est le plus important acheteur unique sur la... (Photo La Presse)

Agrandir

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jacques Benoit
La Presse

On dit très souvent que la SAQ... est le plus important acheteur unique sur la planète. Autrement dit, que c'est la société d'État québécoise qui achète à elle seule plus de vin que tous les autres monopoles d'État et que tous les importateurs actifs dans les pays, telle l'Angleterre, où le commerce de l'alcool relève du secteur privé.

On en a une preuve éclatante avec les données que vient de publier le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) sur les exportations de vins de ce vignoble en 2013.

Trois chiffres disent tout!

En effet, selon le BIVB, les exportations de bourgognes vers les États-Unis ont atteint 16,4 millions de bouteilles en 2013, comparativement à 6,237 millions vers le Canada.

Or... sur ces 6,237 millions de bouteilles, plus des deux tiers, soit 4,15 millions de bouteilles, ont été en fait expédiées au Québec!

En d'autres termes, le Québec, avec sa modeste population de quelque 8 millions d'habitants, achète grosso modo le quart (4,15 millions de bouteilles contre 16,4 millions) de ce qu'achètent les États-Unis, qui comptent, eux, une population de 300 millions...

Bref, les Québécois, de toute évidence, aiment le bourgogne!

Par ailleurs, les choses ont aussi beaucoup changé en ce qui regarde la valeur des importations de bourgognes par le Canada, notamment le Québec.

Ainsi, il y a cinq ans, soit en 2009, le Canada et le Québec arrivaient au septième rang pour ce qui est de la valeur de leurs importations de ces vins.

Toutefois, depuis 2011, ces deux marchés occupent le quatrième rang et s'y maintiennent, derrière les États-Unis, la Grande-Bretagne et le Japon, signale le BIVB.

En valeur, les exportations de bourgognes à destination du Canada et du Québec se sont ainsi élevées à 44,8 millions d'euros (65 millions CAD) en 2013, soit 6,8% de la valeur totale des exportations par la Bourgogne.

Quant aux exportations vers les États-Unis, elles ont atteint, en 2013, 169 millions d'euros (245 millions CAD, soit 21,7% du total.

Médoc 2007 Château Ramafort (375 ml), 13,60$ (12211972)

En cours d'évolution, mais sans rien de déclinant, ce vin rouge offert en demi-bouteilles seulement est une belle occasion de goûter, à prix doux, un bordeaux rouge qui a de l'âge et qui a donc acquis, avec le temps, une complexité qu'il n'avait de toute évidence pas il y a quelques années. Le bouquet est nuancé, avec des notes rappelant le cuir et le tabac, la bouche tout au plus moyennement corsée, souple, avec des tannins qui se sont fondus. 50% Merlot et 50% Cabernet Sauvignon, avec élevage en fûts. 13% (85 caisses). À boire.

16

Savoie 2012 Cuvée Gastronomique Jean Perrier et Fils, 16,70$ (856997)

Ce vin de Pinot noir, de Savoie, se présente sous une couleur on ne peut plus... bourgogne, rouge clair et légèrement orangée. Simple, d'ampleur réduite, son bouquet de petits fruits rouges a cependant la qualité d'être net. Plutôt léger, peu complexe et tout aussi simple en bouche que l'annonce le bouquet, il offre néanmoins une certaine persistance. À servir rafraîchi. Élevage en cuves inox. 12% (143 caisses). Garde: 2014-2015.

14,5

Pouilly-Fuissé 2011 Domaine Manciat-Poncet, 28,05$ (872713)

Vin blanc qui est vinifié et élevé sur ses lies en pièces bourguignonnes (228 L), dont un tiers de neuves, d'une belle couleur dorée, son bouquet, aux arômes de fruits à chair jaune confits (genre coings), est boisé sans excès. De corps moyen sur le plan gustatif, équilibré, il a du gras pour ce qui est de la texture. Et, encore là, le bois est bien présent sans que ce soit caricatural, et il a une bonne persistance. Très réussi. 13% (96 caisses). Garde: 2014-2019?

16,2

Dao 2010 Reserva Alvaro Castro, 27,05$ (11902106)

Très beau vin rouge portugais, issu de trois cépages (Alfrocheiro, Touriga Nacional et Tinta Roriz), son bouquet de fruits rouges et noirs est mûr, épicé (le bois), plein d'éclat, si bien qu'on dirait presque... du bourgogne très dense! La bouche suit, avec du corps, des saveurs insistantes, éclatantes, le tout bâti sur des tannins bien enrobés. À découvrir sans faute! L'élevage est mené en fûts de chêne français de 400 L. Original et superbe. 13% (102 caisses). Garde: 2014-2019.

17,5

Fixin 2011 Clos Marion Domaine Fougeray de Beauclair, 46$ (872952)

Rouge clair (c'est du bourgogne!), ce vin élevé en pièces bourguignonnes, dont 10% de neuves, au bouquet de petits fruits rouges, s'affiche à l'heure actuelle avec un boisé passablement insistant, de sorte qu'il gagnera à ce qu'on l'attende un an ou deux, le temps qu'il digère davantage son bois, comme on dit. Peu tannique, tout au plus moyennement corsé, c'est un vin qui ne manque pas d'élégance et qui a de la persistance. Très bon. 12,5% (57 caisses). Garde: 2015-2018.

16,5




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer