François Chartier vous a concocté une recette de pâte de poivrons rouges rôtis à l'huile de sésame grillée et vous propose des vins à harmoniser avec sa création.

François Chartier, collaboration spéciale LA PRESSE

Sirius 2009

Bordeaux, Maison Sichel, France

12,55 $ (SAQ:223537)

J'ai dégusté ce vin pour la première fois en 1989, pendant mon cours de sommellerie à l'École Hôtelière des Laurentides... Depuis, il a été d'une régularité sans faille, se montrant même remarquablement réussi dans certains millésimes, comme c'est le cas de ce 2009. Couleur soutenue. Nez engageant au possible, pour son rang, étonnamment mûr et complexe. Bouche plus juteuse et pulpeuse que jamais, mais retenue par un beau grain de tanins fins, donc qui ne se montre pas lourde ni molle, aux saveurs débordantes et expressives, rappelant la framboise, la cerise noire, le poivron et le café. Ce remarquable assemblage (55 % merlot, 45 % cabernet sauvignon) fait sensation avec ma recette de pâte de poivrons rouges rôtis à l'huile de sésame grillé, que ce soit en bruschettas ou tout simplement badigeonnée, au moment du service, sur une viande rouge grillée ou rôtie.

Château de La Dauphine 2009

Fronsac, Domaines Jean Halley, France

31,25 $ (SAQ:11341821)

La Dauphine, comme toujours, présente un nez envoûtant et mûr à point, non sans rappeler la richesse et la profondeur de certains crus de Pomerol, vendus beaucoup plus cher. Framboise compotée, épices douces et truffe en signent le bouquet. On a donc affaire une fois de plus à un cru de Fronsac de haute couture. La bouche est à la fois fraîche et prenante, généreuse et longiligne, aux tanins tissés serrés, mais presque gras. Harmonieux et complexe, voilà une énième réussite. Donc, un assemblage (80 % merlot, 20 % cabernet franc) qui résonne fort avec ma recette de pâte de poivrons rouges rôtis à l'huile de sésame grillé, spécialement avec un tataki, qu'il soit de thon ou de boeuf.

Château Roc de Cambes 2009

Côtes-de-Bourg, François Mitjavile, France

80 $ (SAQ : 11395968)

Ce cru hors-norme m'enchante littéralement, et ce, depuis le milieu des années quatre-vingt-dix. Après un 2008 (72 $; 11184554), dense, ramassé et d'une grande race, Mitjavile poursuit avec un remarquable 2009, à la fois intense et voluptueux, profond et structuré, aux tanins d'une maturité optimale, comme toujours pour les vins signés par ce vigneron inspiré. Des fruits rouges à profusion, ainsi que des touches de violette, de prune, de torréfaction et de cuir, pour un vin d'une grande épaisseur veloutée, tout en chair. Si vous aimez ce style - assemblage 60 % merlot, 25 % cabernet sauvignon, 10 % cabernet franc, 5 % malbec -, découvrez aussi son nouveau côtes-de-castillon Domaine de l'Aurage 2009 (58 $; 11761850), sensuel, profond et d'une grande épaisseur veloutée. Maintenant, imaginez-le avec un carpaccio de viande sauvage juste saisie en surface, accompagné de pâte de poivrons rouges rôtis à l'huile de sésame grillé .