Source ID:5f298d36-d364-447a-90d0-8d04ef68980b; App Source:alfamedia

Entre bière et vin

Le château Le Grand Verdus, à Bordeaux... (Photo tirée du site web du vignoble)

Agrandir

Le château Le Grand Verdus, à Bordeaux

Photo tirée du site web du vignoble

Karyne Duplessis Piché

Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

La Presse

Du cabernet-sauvignon dans une bière ? Il n'y a pas erreur sur l'étiquette. Deux bières élaborées avec du vin sont maintenant vendues à la SAQ. L'une provient de France, l'autre du Chili. Elles ne sont pas uniques : partout dans le monde, brasseurs et vignerons s'amusent à marier leur savoir-faire.

Verdus Cabernet-Sauvignon India Pale Ale, 4,95 $ (330 ml) 6,3 %... (Photo fournie par la SAQ) - image 1.0

Agrandir

Verdus Cabernet-Sauvignon India Pale Ale, 4,95 $ (330 ml) 6,3 % (13632470)

Photo fournie par la SAQ

Ventisquero Ilegal, 4,45 $ (330 ml) (13572809)... (Photo tirée du site de la brasserie) - image 1.1

Agrandir

Ventisquero Ilegal, 4,45 $ (330 ml) (13572809)

Photo tirée du site de la brasserie

Le château Le Grand Verdus se fond dans le paysage de la banlieue bordelaise avec ses bâtiments du XVIe siècle et ses vignes qui encerclent le domaine. Pourtant, le vigneron Thomas Le Grix de la Salle y élabore un produit hors de l'ordinaire : une bière cofermentée avec du vin.

« C'est un produit entre les deux mondes, dit-il en entrevue téléphonique. Mais ce n'est surtout pas un mélange des deux boissons. »

Inspiré par les bières belges brassées avec des fruits comme la cerise ou la framboise, le jeune vigneron a voulu innover en brassant avec le fruit local : le raisin. Mais la conception n'était pas aussi simple que prévu.

« Comme la bière est normalement un produit chauffé lors du brassage, l'ajout de moût de raisin peut apporter des bactéries non désirées. On a développé une technique spécifique pour que ça fonctionne », explique Thomas Le Grix de la Salle.

Si la réalisation d'une bière au vin est complexe, elle n'est pas nouvelle chez les brasseurs. Surtout, elle est de plus en plus populaire.

La brasserie américaine Dogfish Head fusionne les deux mondes depuis les années 90. Sur son site internet, l'entreprise explique s'être inspirée de mélanges concoctés en Turquie, en Chine et en Amérique centrale il y a des milliers d'années.

L'idée est reprise partout dans le monde : en Suisse, en Australie et même au Québec. Chacun s'amuse à tester la combinaison entre les différents cépages, céréales et houblons. Mais ces bières ont un point en commun : elles sont toutes rafraîchissantes.

« Les hybrides de bière et de vin ne sont pas des bières surettes, mais elles ont une acidité supplémentaire grâce aux composants du raisin, explique Tom Cupitt, dont la famille est propriétaire d'un vignoble et d'une microbrasserie en Australie. Elles accompagnent très bien une grande variété de plats. »

Les vignerons sont encore peu nombreux à s'aventurer dans la création d'une bière cofermentée avec du vin. Thomas Le Grix de la Salle croit toutefois que ce produit a un grand atout : il intéresse la clientèle classique de l'entreprise familiale, soit les amateurs de vin.

« Notre consommateur typique est un amateur de vin, dit-il. Il est curieux quand il voit le nom du cépage sur une bouteille de bière. »

Si le cépage pique la curiosité, une association avec un vignoble reconnu peut aussi susciter l'intérêt. La brasserie Burdock à Toronto élabore une bière avec du pinot noir provenant du réputé domaine Pearl Morissette, à Niagara. Avec des vins aussi recherchés, le succès est instantané !

TROIS BIÈRES À DÉCOUVRIR

IPA FRANÇAISE

La brasserie Verdus produit trois bières à partir des raisins cultivés au vignoble familial, du cabernet-sauvignon, du merlot et du sauvignon blanc. Le producteur Thomas Le Grix de la Salle explique qu'il doit se procurer du houblon en Angleterre ou aux États-Unis, puis qu'il envoie les céréales achetées en France en Belgique pour qu'elles soient maltées. Une fois tous les ingrédients réunis, la création de la bière commence. Au nez comme en bouche, le style IPA est très classique avec des odeurs végétales de houblon et de céréale.

L'amertume est très présente, mais la finale est adoucie par des notes d'orange, de fruits tropicaux et d'épices. Ça ne goûte pas le cabernet-sauvignon, mais ça accompagnera aussi bien la viande rouge qu'un verre de Bordeaux.

Verdus Cabernet-Sauvignon India Pale Ale, 4,95 $ (330 ml) 6,3 % (13632470)

ILEGAL DU CHILI

Bien connu pour ses vins abordables de marque Yali au Québec, le domaine chilien Ventisquero élabore une bière au sauvignon blanc depuis trois ans. Elle vient tout juste d'arriver au Québec. Et quelle bière ! Sa robe jaune de couleur très pâle dévoile des parfums subtils d'agrumes et de fleurs blanches. L'attaque croquante et rafraîchissante se prolonge dans une bouche au goût de fruits exotiques et d'agrumes. Difficile de déceler la présence du sauvignon blanc, mais avec ses arômes et sa finale très soyeuse, le mariage est réussi.

Ventisquero Ilegal, 4,45 $ (330 ml) (13572809)

BIÈRE DU QUÉBEC

Plusieurs microbrasseries du Québec créent des cofermentations de vin et de bière. Parmi elles, la jeune entreprise Brasserie Grande Allée, à Boisbriand, propose le brassin Rebelle, une IPA au seigle et au pinot noir. « On était en quête de saveur, explique la copropriétaire Irina Suratel. On s'est demandé ce que donnerait le mariage floral et acide du vin avec le houblon. » Le résultat est séduisant avec ses notes de fruits tropicaux perçues au nez et en bouche. La mousse est riche et abondante. L'amertume est bien dosée et la finale fruitée évoque les arômes du pinot noir.

Rebelle, la Brasserie Grande allée, 500 ml, 7,8 %, 7,99 $ (prix suggéré)




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer