Source ID:372475; App Source:cedromItem

Montréal, ville de bière

  • Quelques-unes des bières offertes en fût chez Brasseur de Montréal (Photo: Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Quelques-unes des bières offertes en fût chez Brasseur de Montréal

    Photo: Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 6
  • L'ambiance chaleureuse du Réservoir, rue Duluth Est. (Photo: André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    L'ambiance chaleureuse du Réservoir, rue Duluth Est.

    Photo: André Pichette, La Presse

  • 2 / 6
  • Les côtes levées et la poutiflette du Broue Pub Brouhaha. (Photo: Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Les côtes levées et la poutiflette du Broue Pub Brouhaha.

    Photo: Robert Skinner, La Presse

  • 3 / 6
  • La sympathique terrasse du Saint-Bock, en plein coeur du Quartier Latin. (Photo: André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    La sympathique terrasse du Saint-Bock, en plein coeur du Quartier Latin.

    Photo: André Pichette, La Presse

  • 4 / 6
  • Le plateau de dégustation du Benelux, rue Sherbrooke Ouest. (Photo: Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Le plateau de dégustation du Benelux, rue Sherbrooke Ouest.

    Photo: Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 6
  • Le comptoir de bois du Helm mérite un coup d'oeil. (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Le comptoir de bois du Helm mérite un coup d'oeil.

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 6 / 6

Quand le Mondial de la bière a été créé il y a 20 ans, Montréal ne comptait qu'un seul bistro-brasserie: Le cheval blanc, rue Ontario. Aujourd'hui, plus d'une vingtaine d'établissements offrent des bières artisanales et leur nombre ne fait que croître. Virée dans quatre quartiers où ils se concentrent.

Bistro-brasserie Les soeurs grises, 32, rue McGill.... (Photo: Bernard Brault, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Bistro-brasserie Les soeurs grises, 32, rue McGill.

Photo: Bernard Brault, La Presse

CENTRE-VILLE

Bistro-brasserie Les soeurs grises

32, rue McGill, bblsg.com

La Marquis de Vaudreuil, L'Amère supérieure, La Marguerite, voilà quelques-unes des bières offertes sur les pompes du Bistro-brasserie Les soeurs grises depuis janvier 2012. Dans cet ancien couvent de la congrégation des Soeurs grises devenu résolument moderne, on trouve une blanche au thé sencha, une brown ale, une IPA, un stout à l'avoine et d'autres encore. Côté cuisine, la tendance est au réconfort. Smoked-meat, côtes levées, ailes de lapin, porc effiloché, tout est fumé sur place. Si vous avez encore soif, pourquoi ne pas essayer les bières d'importation privée? Celles des brasseries Mikkeller (Danemark), De Molen (Pays-Bas), Brew Dog (Écosse) et Rodenbach (Belgique) se marieront à merveille aux nombreux plats de viande.

À essayer: Master Ninja IPA, une IPA bien houblonnée, 10%.

Brasseur de Montréal

1485, rue Ottawa, www.brasseurdemontreal.ca

Griffintown, quartier en effervescence, possède sa brasserie artisanale depuis mars 2008. Il faut croire que les deux proprios de Brasseur de Montréal, Marc-André Gauvreau et Denise Mérineau, avaient du flair! Offerts en fût au pub et en bouteille dans plusieurs dépanneurs et épiceries, leurs brassins puisent leurs racines dans les grands styles internationaux: London Ruby anglaise, Mein Schatzy allemande, Black Watch écossaise, etc. Pour les petites fringales, le boeuf à la London Ruby, la choucroute royale ou la poutine à l'effiloché de canard peuvent constituer d'intéressants choix. S'il fait beau, il faut absolument savourer une broue sur la charmante terrasse située à l'arrière. Sinon, asseyez-vous au bar afin de profiter d'une vue imprenable sur les brasseurs à l'ouvrage.

À essayer: Van Derbull, blanche belge parfaite pour la canicule, 4,5%.

Benelux

245, rue Sherbrooke O., www.brasseriebenelux.com

Situé à quelques pas du Quartier des spectacles, le Benelux de la rue Sherbrooke Ouest a une situation géographique enviable. Pas étonnant qu'il accueille des hordes d'amateurs de bière sur sa jolie terrasse très urbaine et dans sa chambre forte (il s'agit d'une ancienne banque). Il faut dire que les créations de Philippe Tremblay et de Benoît Mercier sont à la hauteur des attentes, et ce, depuis l'ouverture en 2006. Sous des noms originaux comme Amok, Motek et Zoot se cachent des bières d'influences belge et américaine offertes sur l'une des 12 pompes. Pour casser la croûte, le menu est somme toute limité: quelques paninis, hot-dogs européens et assiettes de fromages. Le 13 mai, le Benelux a par ailleurs ouvert une seconde succursale au 4026, rue Wellington, à Verdun, mettant ainsi fin à son statut de «ville sèche» qui prévalait depuis plus de 100 ans.

À essayer: Grisette, saison délicieusement funky, 4,5%.

QUARTIER LATIN

Le Saint-Bock

1749, rue Saint-Denis, www.saintbock.com

Au Saint-Bock, la passion de la bière n'a pas de limites depuis déjà sept ans. D'abord, 20 bières sont offertes en fût. Celles brassées sur place font sourire avec leurs noms à connotation religieuse (Stigmate, Black Jesus, Sacristie). D'autres proviennent de microbrasseries québécoises ou même de l'étranger (Gouden Carolus de Belgique et Emelisse des Pays-Bas lors de notre visite). Comme si ce n'était pas suffisant, des centaines de bouteilles d'importation privée sont répertoriées dans la «Bible des bières». Et pour les amateurs d'amertume, il est possible d'essayer le Randall, ce récipient qui permet une infusion de houblon avant le service. Entre deux pintes, pizzas, sandwichs, nachos et autres mets typiques des pubs sont proposés. En été, une terrasse située à l'avant permet de zieuter les passants de la rue Saint-Denis.

À essayer: Encensoir, rauchbier (bière fumée) bien goûteuse, 4,6%.

Le cheval blanc. 809, rue Ontario E.... (Photo: André Pichette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le cheval blanc. 809, rue Ontario E.

Photo: André Pichette, La Presse

Le cheval blanc

809, rue Ontario E., wordp.lechevalblanc.ca

Fondé en 1987, Le cheval blanc possède le tout premier permis de brassage artisanal au Québec. Les proprios de cette ancienne taverne ouverte dans les années 40 ont préservé le cachet d'époque: comptoir rétro, murs recouverts de stratifié vert et plancher de terrazzo. Les étudiants de l'UQAM et les habitués de l'endroit s'y retrouvent (à l'intérieur ou sur la petite terrasse) pour déguster l'une des 10 créations du brasseur Isaël Dagenais, dont une offerte en cask (soutirée à la main). Quelques bouteilles d'importation privée des brasseries Cantillon, Dupont et Rulles complètent l'offre. Si vous avez une petite fringale, le menu est court mais savoureux: paninis, grilled-cheese, nachos et grignotines diverses. Ne manquez pas les expositions régulières à caractère ludique (assiettes décoratives, cabanes d'oiseau, etc.) ainsi que les spectacles musicaux.

À essayer: Double Bonheur, IPA très aromatique, 8%.

L'amère à boire, 2049, rue Saint-Denis.... (Photo: André Pichette, La Presse) - image 3.0

Agrandir

L'amère à boire, 2049, rue Saint-Denis.

Photo: André Pichette, La Presse

L'amère à boire

2049, rue Saint-Denis, www.amereaboire.com

Si vous aimez les lagers traditionnelles, il faut absolument visiter L'amère à boire, en plein coeur du Quartier Latin. Dans cette brasserie artisanale ouverte en 1996, qualité et stabilité sont les mots d'ordre. Les nouveautés s'y font donc rares. Les Éléphant 10°, Cerná, Valak et Drak concoctées par Grégoire Roussel rappellent celles brassées en République tchèque. Des bières d'inspiration allemande, britannique et danoise sont aussi proposées. Le menu est également digne de mention. Burgers savoureux, gyozas de lapin confit frits, acras de morue et fish and chips d'aiglefin à la Cerná constituent autant de propositions alléchantes. Installé sur trois niveaux, le pub recèle de petits coins où il est possible de discuter tranquillement en tête-à-tête. Deux miniterrasses accueillent aussi la clientèle.

À essayer: Éléphant 10°, savoureuse pilsner tchèque, 3,8%.

Dieu du ciel! 29, av. Laurier O.... (Photo: André Pichette, La Presse) - image 4.0

Agrandir

Dieu du ciel! 29, av. Laurier O.

Photo: André Pichette, La Presse

PLATEAU ET MILE END

Dieu du ciel!

29, av. Laurier O., www.dieuduciel.com

En 1998, Stéphane Ostiguy et Jean-François Gravel ont fait le pari d'ouvrir un bistro-brasserie angle Laurier et Clark. Près de 15 ans plus tard, le succès est toujours au rendez-vous. Lauréat de plusieurs prix internationaux pour ses célèbres Péché mortel (stout impérial au café), Solstice d'hiver (barleywine) et Aphrodisiaque (stout cacao et vanille), le Dieu du ciel! exporte ses bières en bouteille aux quatre coins du monde afin de satisfaire les beer geeks qui les recherchent désespérément. Au pub toujours très animé, le tableau offre 16 fûts, en plus d'une bière en cask. La petite cuisine permet de proposer quelques plats, comme des sandwichs, nachos, pizzas et assiettes de fromages. Si vous faites un saut à Saint-Jérôme, ne manquez pas de visiter la deuxième succursale où sont embouteillés les brassins.

À essayer: Rosée d'hibiscus, blanche aux fleurs d'hibiscus, 5%.

Le réservoir

9, av. Duluth E., brasseriereservoir.ca

Lors de son ouverture en 2002, Le réservoir de l'avenue Duluth était le pub où il fallait aller pour voir et être vu. Sa sympathique terrasse à l'étage et ses fenêtres qui s'ouvrent vers la rue séduisaient d'emblée. Onze ans plus tard, le charme opère toujours grâce à l'ambiance chaleureuse, aux bières savoureuses et aux plats gourmands. En plus des sept fûts (noire, blanche, scotch ale, pilsner, bière aux cerises, weizen et india pale ale lors de notre passage), quelques bières sont embouteillées en format de 750 ml. Parfait pour boire en amoureux! Le chef régale les convives avec son tartare de boeuf, ses cochonnailles et ses acras de morue. Le week-end, le brunch titille les plus fins palais avec son boudin noir, son omelette aux pommes de terre et lardons ou son gravlax de saumon.

À essayer: T'es sûr, rouge des Flandres acidulée et fruitée, 6,4%.

Helm brasseur gourmand

273, rue Bernard O., www.helm-mtl.ca

Helm, qu'est-ce donc que ce nom? Il s'agit de l'acronyme pour houblon, eau, levure et malt, les quatre ingrédients de la bière. C'est aussi un bistro-brasserie situé rue Bernard Ouest. Fréquenté depuis longtemps par les amateurs de bière, ce local accueillait autrefois le Fûtembulle, ancien temple de la bière montréalais. Depuis 2006, le Helm a pris la relève et offre sept variétés en fût baptisées aux noms des rues avoisinantes ainsi que les produits embouteillés de la société de bière Brisset (Bierbrier, MTL Premium Lager, Broken 7, Victoriatown). Chaque jeudi, les amateurs de grilled-cheese ont droit à une nouvelle variété à prix doux, comme ce brie, prosciutto et pesto ou ce cheddar, coulis de poivrons rouges et bacon. Alléchant! Fait inusité, une table de ping-pong accueille à l'arrière les joueurs les dimanches et les lundis.

À essayer: Saint-Viateur, stout à l'avoine bien torréfié, 5%.

Brasserie Vices & Versa, 6631, boul. Saint-Laurent... (Photo: Bernard Brault, La Presse) - image 6.0

Agrandir

Brasserie Vices & Versa, 6631, boul. Saint-Laurent

Photo: Bernard Brault, La Presse

ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE

Broue Pub Brouhaha

5860, av. De Lorimier, brouepubbrouhaha.com

Pas question de s'ennuyer une seule seconde au Broue Pub Brouhaha de l'avenue De Lorimier. D'abord, le choix de bières se révèle si varié qu'il serait difficile d'en faire le tour. Une vingtaine de bières se retrouvent en fût, certaines brassées par la maison grâce aux bons soins de Marc Bélanger, d'autres venues des meilleures microbrasseries québécoises. Impossible de passer sous silence l'impressionnante carte des bouteilles. Les meilleurs crus d'Angleterre, de Belgique, du Danemark, d'Écosse, des Pays-Bas et des États-Unis raviront les connaisseurs. Côté menu, il faut absolument essayer la poutiflette, une poutine à laquelle on a ajouté lardons, sauce à la crème et fromage Pied-de-Vent. Cochon à souhait! Enfin, les soirées spéciales comme les lundis douteux (projection de vidéos à petit budget), les dégustations du mardi et les jeudis de l'humour en font un lieu constamment animé.

À essayer: Blanche soleil, witbier belge rafraîchissante, 5,5%.

Vices&Versa

6631, boul. Saint-Laurent, www.vicesetversa.com

Lorsqu'on entre au Vices&Versa, impossible de ne pas être impressionné par l'imposante ardoise qui énumère les 36 bières offertes. Oui, il s'agit bien de la plus importante sélection de fûts au Québec. Il faut analyser longuement tout ça avant de faire un choix. Depuis 2004, ce joli local, enjolivé par un splendide plafond en tôle repoussée, fait autant office de bar à bières que de bistro-brasserie (les brassins maison sont toutefois créés à Dunham par Brasserie Dunham). Pour de savoureux accords mets-bières, l'assiette de fromages et terrines servie avec confitures et coulis est un classique. Si le temps le permet, il faut absolument aller faire un tour sur la très prisée terrasse arrière qui jouxte le parc Saint-Jean-de-la-Croix. Un bonheur!

À essayer: Dunham saison rustique, saison bien épicée, 6%.

La Succursale, 3188, rue Masson... (Photo: Robert Skinner, La Presse) - image 7.0

Agrandir

La Succursale, 3188, rue Masson

Photo: Robert Skinner, La Presse

La succursale

3188, rue Masson, lasuccursale.com

La rue Masson avait bien besoin d'un bistro-brasserie. Depuis maintenant deux ans, La succursale attire son lot de résidants du quartier et d'ailleurs avec ses huit variétés en fût d'inspiration allemande et américaine où se glissent parfois des bières invitées. Fort populaire et délicieuse, la Petite-Côte rappelle les véritables kölshs allemandes, ces bières faibles en alcool brassées à Cologne. Pour accompagner votre pinte, des coupe-faim comme le pâté chinois au porc effiloché, le chili à la bière ou la choucroute garnie sauront trouver preneur. Les habitués s'installent au bar où les attend leur chope personnalisée. Les groupes se retrouvent à l'arrière, dans une petite salle intime où il est possible de s'amuser avec une vieille machine à boules. Enfin, une petite terrasse située rue Masson permet de profiter du beau temps, un verre à la main.

À essayer: Radschläger, ambrée bien amère, 4,8%.

AILLEURS

Évidemment, cette tournée pourrait se prolonger avec quantité d'autres endroits. La fièvre de la bière s'étend maintenant au-delà des quartiers centraux. Hochelaga-Maisonneuve accueille depuis 2012 L'espace public, un premier bistro-brasserie bien dynamique angle Ontario et De Chambly. La Plaza Saint-Hubert a son bar à bières de type sportif, Le vestiaire, près de Saint-Zotique. La brasserie Hopfenstark de L'Assomption ouvrira dans les prochaines semaines Station Host, un bar où seront offertes ses propres créations, angle Ontario et Alexandre-de-Sève. Même Villeray n'est pas en reste avec un projet en développement à l'angle des rues Saint-Denis et Villeray. Montréal, ville de bière? Plus que jamais!




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer