L'été chaud et sec a donné un sérieux coup de pouce aux vignes anglaises. La récolte s'annonce comme l'une des plus abondantes de l'histoire de cette jeune région viticole.

Publié le 28 oct. 2018
Karyne Duplessis Piché LA PRESSE

Le pays se spécialise dans la production de mousseux et ses vins gagnent en popularité. Or, à la suite de gelées printanières, les récoltes 2016 et 2017 avaient chacune été réduites de moitié, laissant les consommateurs sur leur soif. Ces derniers pourront se consoler avec la cuvée 2018.

«L'été a été comme dans les livres, parfait», a confié l'oenologue Emma Rice, du domaine Hattingley, au journal The Telegraph.

Les bulles anglaises sont vinifiées comme en Champagne. Il faudra ainsi attendre près de trois ans avant de pouvoir déguster les bouteilles millésimées.